Advertising Console

    Campagne de pub "athée" sur les bus de Londres

    Repost
    Mouaips

    par Mouaips

    8
    1 457 vues
    “ THERE’S PROBABLY NO GOD ; now stop worrying and enjoy your life “
    Dieu n’existe probablement pas, maintenant cessez de vous inquiéter et profitez de la vie.
    Tel est le slogan qui sera affiché sur les autocars rouges qui circuleront pendant quatre semaines dans les rues de la capitale britannique. C’est à l’initiative de la British Humanist Association ( BHA) et de l’éminent professeur Richard Dawkins, athée militant, que cette campagne publicitaire a été lancée.
    Il fallait répondre aux campagnes agressives des groupes chrétiens fondamentalistes qui eux aussi utilisent les espaces publicitaires sur les bus pour étaler leur prosélytisme. Les londoniens auront l’occasion de croiser les bus athées en même temps que les bus fondamentalistes.
    Cette campagne apporte un peu d’air frais, face aux immenses affiches glorifiant Jésus et promettant la damnation éternelle pour ceux qui ne veulent pas subir le diktat de la religion. Si le terme probablement a été utilisé, c’est pour ne pas choquer trop une opinion encore conservatrice, et aussi parce qu’il est aussi impossible de prouver l’existence de Dieu que sa non existence.

    Il est temps de changer les mentalités, dit le professeur Dawkins, la religion est trop accoutumée à recevoir automatiquement des subventions, à inspirer le respect, à avoir le droit de ne pas être offensée et avoir le droit de faire subir un lavage de cerveaux aux enfants. Les athées ont droit eux aussi au respect, et aussi le droit de vivre leur différence.

    A quand une pareille campagne dans cette France, jadis qualifiée de fille ainée de l’Eglise, mais où les chiffres de 2007 indiquent que 31 % des français sont désormais athées affirmés, sans compter les agnostiques et les nombreux hésitants, plus nombreux que les catholiques pratiquants ?
    ( source du texte: www.agoravox.fr)
    A noter que cette idée de bus "athées" s'est rapidement rapidement répandu en Catalogne ( et d'autres villes anglaises), et on parle aussi en Suisse.