Serge de Beketch humilie Jacques Chirac

Découvrir le nouveau player
ugo le patron
97
2 743 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Emission du 23 octobre 1996.

Suite à l'altercation de Jacques Chirac à Jérusalem avec "un bidasse israëlien", Serge de Beketch fulmine contre l'utilisation d'un anglais déplorable et déplacé par Jacques Chirac. S'ensuit une vive critique de la fonction de président: "Je n'aime pas la république. Je n'ai aucun respect pour la fonction présidentielle qui, pour moi, n'incarne qu'une usurpation vieille de deux siècles".

Beketch pousse l'affront jusqu'à imiter Robert de Niro dans Raging Bull ! "You talkin to me ! You fuck my wife !" Chirac est proprement humilié.

6 commentaires

tu te trompe, les sioniste ont toujours été contre le FN, d'autre part au sein du FN il y a des pro et des anti sioniste. Je te conseille d'aller au dela du wikipedia et de l'écouter, tu verra quel grand homme il est
Par helwor il y a 4 ans
oui mais en tant que fasho d'extreme droite journaliste à minute votant le pen il n'a jamais eu d'ennuis avec la sionisie!
tu trouveras la réponse dans mon message ci-dessous
Par claudie_ il y a 5 ans
Serge de beketch a dit qu'il était a la guerre des 6 jours, et que ca ne l'empeche pas de critiquer Israel voir :
http://www.dailymotion.com/video/x98lc1_l-avis-de-beketch-sur-israel_news
Par helwor il y a 5 ans


mais au fait qui est-ce ce serge de beketch qui n'a jamais eu d'ennuis avec la sionisie!! ***

Biographie:

...Il est d'origine russe avec une ascendance tartare. Son grand-père maternel était colonel dans l'armée française. Son grand-père paternel était aide de camp du général Dénikine, chef des armées blanches durant la guerre civile russe. Son père, sous-officier de Légion étrangère, est mort pour la France à la bataille de Dien Bien Phu.

Après sa scolarité comme enfant de troupe, il exerce divers emplois (manœuvre du bâtiment, puis vendeur en librairie, etc.). En 1966, il entre comme pigiste de la page des spectacles à l'hebdomadaire Minute.

En 1967, il s'engage dans l'armée israélienne à l'occasion de la guerre des Six-Jours, mais « les affrontements furent si rapides qu'il n'eut même pas le temps de revêtir l'uniform ».

*** ah! bon sang mais c'est bien sur !!!
Par claudie_ il y a 5 ans
ca c'est bien les fashos, ca bouffe dans tous les rateliers, et ca cherche à se racheter leur antisémisme réel celui-la !
Par claudie_ il y a 5 ans
Voir plus de commentaires