Clip Poésie en liberté 2009, Aline Rollin, Ecole Estienne

Poésie en liberté
19
8 413 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Clip réalisé par Aline Rollin, de l'Ecole Estienne, pour le concours Poésie en liberté, année 2009.
Crédits musique : "Miomi", Random Access, 1995 , Relief Records

3 commentaires

L’orphelin de l’aurore
La nuit blanchissait à peine, et je m’impatientais. J’avais rendez-vous avec le soleil à la cime du grand arbre. Je l’imaginais m’inondant de ses rayons noirs. Je suis l’orphelin de l’aurore et j’imagine ce visage bienveillant penché sur le mien. Les yeux fixés sur l’horizon, j’imagine la joie de retrouver ce roi de lumière. Sa mémoire devrait être mienne aussi, mais de lui, je ne sais presque rien. Père, j’ai d’étranges heures. Je voudrais te connaître, et surtout que tu me connaisses, maintenant. Ce n’est pas encore le jour, mais quelques points lumineux trouent par endroits la sombre
étoffe. Au pied de l’arbre, j’attends que la lumière soit. Mais la lumière fuit. Elle fuit mon corps immobile au pied du grand arbre. Elle me refuse cette rencontre précoce ; en attendant, tu me manques, père. Je pourrais jouer au dur jusqu’au marbre, mais je préfère avouer que je me perds (...) vive les mots
Par stylencrer il y a 5 ans
les lèvres rouges de l'homme vert
Certains, du rouge au coin des lèvres, fixent les pas des hommes en vert brisant le silence parfois entrecoupé de tam tam boum badaboum sur lesquelles d'autres dansent à en tomber par terre. Il y en a même qui rendent, larmes aux yeux, leur litre de rouge. Malgré tout, les hommes couchés à même le sol se taisent car ils savent qu'il y en aura pour tout le monde: les litres ne manquent pas. Pourquoi tous ces hommes vert à terre alors que la nuit n'est même pas tombé? La bise, levée, promenent ces senteurs originelles de sortes qu'elles se mélangent au feu du ciel. Des branches craquent, des pierres s'effondrent et roulent sous des salves d'applaudissements. Par-ci par-là des hommes s'étreignent dans un ravin, sous l'intimité d'un buisson ou d'un véhicule à l'arrêt. C'est émouvant ce peuple immense que l'on voit s'enlacer, même dans l'herbe rouge.(vive les mots)
Par stylencrer il y a 5 ans
Il y'a 14 ans une jeune fille appeler jula de ati de kada venais de fêter son anniversaire mais quand tout à coup un homme mystérieux l'a tué par un ravalement de mot : lajuatuakada maintenant que vous aver lu se message un esprit viendra vous voir toute les nuits sauf si vous suiver ces instruction :
Reecrire ce message dans 3 autre vidéo
Par vietboykp il y a 5 ans