La faillite de la France est possible ! (partie 1/2)

Découvrir le nouveau player
gilinard

par gilinard

20
2 788 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Voir la seconde partie : http://www.dailymotion.com/user/gilinard/video/x8c7qt_la-faillite-de-la-france-est-possib_news)

Claude Reichman et Jean-Christophe Mounicq ont été parmi les premiers, il y a plusieurs années, à évoquer la possibilité d'une faillite de la France, conséquente à sa dette.
Aujourd'hui, la plupart des économistes retiennent cette hypothèse.
D'ailleurs, aucun Etat n'est à l'abri d'une faillite.
Dans cette émission diffusée sur http://www.reichmantv.com le 11 février 2009, Claude Reichman et Jean-Christophe Mounicq en expliquent les mécanismes.

Cette première partie d'émission analyse particulièrement les conséquences de la situation aux Antilles (mouvements sociaux contre la vie chère).

http://revolutionbleue.over-blog.com

1 commentaire

Les dés sont pipés depuis années 70, Les conséquences de la présidence pompidou :

Depuis 1973 la France s'est interdite de créer la monnaie dont elle a besoin pour combler ses propres déficits, que ce soit en fonctionnement (salaires et retraites des fonctionnaires, loyers, etc.) ou en investissements pour son développement (écoles, routes, ponts, aéroports, ports, hopitaux, bibliothèques, etc..) mais s'est obligée à emprunter sur les marchés monétaire en émettant des obligations (bons du Trésor) sur lequel évidemment elle doit payer un intérêt à ceux qui souscrivent (40% du montant par des résidents, 60% par des non-résidents), ce qui a pour conséquence, comme nous l'avons vu plus haut, qu'au fil des années la dette s'alourdit d'un montant sensiblement égal au "déficit", qu'il faut couvrir par l'emprunt, c'est-à-dire par l'émission d'obligations nouvelles auprès du public et surtout des investisseurs institutionnels (assurances, banques, etc).
Par franck duop il y a 5 ans