Documentaire sur la déréalisation et dépersonnalisation

23 342 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Titre du Docu : "Éveillé dans un songe"

La déréalisation et la dépersonnalisation

Documentaire réalisé dans le cadre du cours de Production en vidéo 2 au cégep de Saint-Laurent et portant sur la dépersonnalisation et la déréalisation.

Un problème de santé très subtil, peu connu du grand public mais qui existe réellement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9personnalisation

Un film a était réalisé à ce sujet : "Numb"

Et un roman : "Feeling Unreal"

Deux forum internet :
www.wakinglife.fr/
http://depersonnalisation.free.fr/

26 commentaires

désolée mais c est impossibe a regarder la musique et casse couille du coup on entend rien s que tu raconte!
Par Didie-lod en juin
Bonjour,
J'ai réalisé un film sur ma propre dépersonnalisation. Si cela peut être utile à des personnes.

Attention, cela peut être anxiogène pour certaines personnes.
Je leur déconseille de regarder.

Sujet dépersonnalisation longue ( 25 ans ) . Durée film: 1 heure 35 minutes.

https://www.youtube.com/watch?v=tRWML1ziilU

( Avec sous-titres français SOURDS malentendants )

ou

https://www.youtube.com/watch?v=I7k_m_MBVkQ

( Sans sous-titres )


Bruno
Par Tourneur Bruno en mai
Bonjour, je cherche à prendre contact avec des personnes dépersonnalisées/déréalisées ou qui sont sorties de cet état, ce qui est mon cas, contactez moi si vous le voulez à cet adresse mail : jesustout@gmail.com
Cette période de ma vie fut compliqué et m'as je crois, changé. J'aimerais connaître d'autres avis de personnes ayant vécu la même chose. =)
Par Jesustout l'année dernière
Bonjour likeautumnleaves!Je souffre de ce trouble depuis 7-8 ans, je peux répondre rapidement à tes questions. Pour ma part c'est plutôt de la déréalisation, donc l'impression d'être dans un rêve, perte de familiarité avec les lieux et ce que je vois.Je dois préciser que je suis quelqu'un qui manque beaucoup de confiance en moi depuis mes 13-14ans, je le précise car je crois que la déréa et dépers et reliée clairement à un problème de confiance en soi. La première fois que j'ai ressenti de la déréa c'était il y a 10 ans en me baladant dehors le soir, j'étais assez fatigué et je n'arrêtais pas de penser à une fille que j'appréciais depuis plusieurs mois. C'est une sensation étrange que j'ai eu en rentrant chez moi comme si ça n'était plus chez moi mais tout en sachant que c'était chez moi, il manquait la familiarité. Cet épisode fut court, j'étais un peu inquiet mais ça ne m'a pas préoccupé plus que ça. J'ai commencé à ressentir chroniquement de la déréa deux ans plus tard suite à un sevrage de xanax(benzodiazépine) qu'on m'avait prescrit après la mort de mon père. J'ai commencé à avoir des attaques de panique dans la rue, je ne les avais pas relié aux médicaments immédiatement. On m'a redonné des benzo puis des antidépresseurs qui n'ont pas marché (ce type de traitements sont la plupart du temps inefficaces pour traiter la déréalisation cela a été prouvé récemment), les antidépresseurs me désinhibaient et me rendaient agressifs, je me suis mis à dos beaucoup d'amis il y a quelques années.On m'a aussi prescrit des neuroleptiques pour tenter d'y remédier(zyprexa, risperdal, abilify, j'ai pris 20kilos)qui n'ont réussi qu'à me faire grossir, aucune amélioration. Suite à un changement de traitements je me suis taillé les veines à plusieurs reprises et ai fait deux séjours en hopital psychiatriques. Depuis j'ai des gros problème de sommeil, mon sommeil n'est pas réparateur et il m'est impossible de mener une vie normal car je suis tout le temps fatigué. J'ai fait confiance à des gens (psychiatres) qui m'ont enfoncé dans la maladie, certains ne mettent pas à jour leur connaissance et ne savent pas soigner les gens qui souffrent de ce trouble, ils sont dangereux. Il parait que le seul traitement médicamenteux qui marche à ce jour est le lamotrigine (lamictal) + AD tricyclique, j'ai vu ça dans une revue (je ne l'ai jamais essayé) mais les psychothérapies peuvent être efficaces aussi. Je vais mieux depuis que j'ai arrêté tous ces médocs (plus d'attaque de panique) et que j'ai suivi une psychothérapie, j'ai pu reprendre mes études même si c'est encore dur au quotidien. La déréa c'est comme être aveugle, on sait où on est sans le savoir, tout paraît inquiétant et étranger parfois même les gens. L'intuitif n'existe plus tout demande de relativiser l'angoisse, je suis comme un anesthésié des sens, tout est atténué même lapeur. Je n'ai pas de problème particulier pour reconnaître mon visage dans le miroir, je me reconnais, je sais que certaines personnes victimes de dépers ne se reconnaissent pas du tout. Par contre cela demande encore un petit effort pour moi de me regarder (manque de confiance). Je tiens à préciser que plus je suis fatigué et plus je suis déréalisé. Je pense que l'anxiété est reliée au trouble, elle est indissociable de la déréalisation, c'est un peu comme sa continuation. Par contre c'est une anxiété spécifique, par ex quand je vais à un exam je suis anxieux mais ça ne me déréalise pas + voire le contraire car je suis + ancré dans la réalité de l'instant. Parfois il y a des moments où la déréa s'envole l'espace d'un instant, des grands moments de clarté après une angoisse intense, ça ne dure jamais plus d'une heure. Le cerveau est tellement fatigué davoir trop pensé que la familiarité revient (je ressasse beaucoup), je ne sais comment l'expliquer. Je passe beaucoup de temps à essayer de trouver des solutions pour me soigner et atténuer mes symptômes c'est une horreur au quotidien vraiment. Voilà j'espère que j'ai répondu à certaines de tes interrogations. Pour se mettre à la place de qqun qui souffre de déréalisation c'est très simple, prends un avion pour un pays que tu ne connais pas où tu ne connais personne, quand tu sortiras de l'avion et que tu contempleras le paysage tu auras un sentiment bizarre de ne rien connaitre, c'est ça la déréalisation. S'il y a quelque chose que je puisse dire aux gens qui en souffrent c'est : allez vers les autres, prenez confiance en vous, sortez, battez-vous, bougez-vous, vous n'êtes pas seuls, n'ayez jamais honte de ce que vous êtes ou de ce que vous avez fait! Si vous avez de la déréa et/ou dépers sous forme de crises, consultez un neurologue pour vérifier que vous n'êtes pas épileptiques.Pour les autres tentez d'améliorer votre sommeil comme moi, faites du sport,allez voir des spécialistes!
Par westerner43 l'année dernière
Bonjour, j'ai découvert il y a peu ce trouble (je n'en souffre pas) et étant donné que c'est un trouble assez peu connu, je souhaiterais m'informer. J'espère que ça ne posera pas de problèmes si je pose des questions sur le sujet. J'aimerais donc, avant tout savoir comment sont les personnes souffrant de dépersonnalisation/déréalisation dans leurs débuts : paraissent-ils ahuris, effrayés ? En va-t-il de même lorsque vous vous retrouvez face à un miroir (sentiment de peur, d'étonnement, de surprise...) ? Et comment est exactement le monde, puisque le terme de rêve est assez vague ? Souffrez vous de crises d'angoisses encore plus forte qui peuvent vous bloquer et vous faire paraître statufier ou êtes vous dans un monde encore plus iréel ? Est-ce que c'est exactement l'angoisse ou l'anxiété qui créée ce trouble ? Merci à ceux qui accepteront de me répondre et courage à ceux qui en souffrent. :)
Par likeautumnleaves l'année dernière
Voir plus de commentaires