ANTIQUITE, LE MYSTERE D'ALESIA 2 sur 2

Découvrir le nouveau player
Zopyrion

par Zopyrion

90
10 633 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Cette « guerre des Gaules » comme l’appela César fut un véritable carnage. Un million de morts en 8 ans jusqu’à la défaite des Gaulois dans une des plus grandes batailles de l’Antiquité. Tout le monde, bien sûr, a entendu parler d’Alésia, des hauteurs sur lesquelles les Gaulois assiégés ont tenu tête aux légions romaines pendant des mois et des immenses fortifications sur lesquelles se sont brisées les armées gauloises venues au secours de Vercingétorix
César Mais il n’a jamais donné de précisions sur le lieu où s’était déroulée la bataille. Si bien que pendant des siècles on s’est demandé où était né un des mythes fondateurs de l’histoire de France. L’endroit exact où, en 52 avant J.C., Vercingétorix avait jeté ses armes aux pieds de Jules César."

Extrait de l'émission du 14 Septembre 2004 sur France-Inter : Les mystères d'Alésia.
agrémenté d'un diorama de photos et extrait du film "Vercingetorix"

1 partie :http://www.dailymotion.com/video/edit/x8aoca_antiquite-le-mystere-dalesia-1-sur_webcam

Bonne séance , merci de votre visite

6 commentaires

reportage intéressant qui prouve que la rigueur et la recherche de vérité n'a pas beaucoup de poids face à l'économie.pourquoi ne pas se pencher sur les vestiges trouvées à chaux crottenays et ne pas faire de fouilles sérieuses ?Une fois un fait admis on ne revient pas dessus,je trouve que ceci est preuve de la non reconnaissance que l'homme peut se tromper et se trompe.cette démarche est grave intellectuellement qui plus est prétentieuse,qu'en est il du temps ou l'on apprenait de nos erreurs?je ne suis pas assez calé pour savoir ou se situe Alésia,mais je ne suis absolument pas sur que ce soit ou on le dit dans les manuels d'histoire
Par yves jacquot il y a 2 ans
@ fredericweber
Vous pourrez peut-être expliquer comment on défend une thèse sans en être partisan... Et à lire de fond en comble l'étendue de votre examen critique, on comprend que la notion de rigueur vous est étrangère.

L'hypothèse jurassienne se base sur le texte de César et il est inconcevable de conclure à la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine sans la confronter avec d'autres thèses. Ce serait comme conclure une enquête policière sans avoir envisagé toutes les pistes pour l'établir. Or, il y a eu des vestiges déterrés à Chaux-des-Crotenay dans le Jura, alors pourquoi ne pas se faire une appréciation plus ambitieuse de ceux-ci et déterminer à la fois leur qualité et leur provenance ? Qu'aurait à perdre Alise-Sainte-Reine si les fouilles ne correspondent pas aux données de la bataille ? Fi des interdits et des dogmes: place à la confrontation!
Par Alvaro Canyon il y a 5 ans
J'ai beaucoup aimé lorsque Danielle Porte nous explique qu'Alésia étant un site religieux, on devrait y trouver des dolmens et des menhirs. Malheureusement, la construction des mégalithes est largement antérieure aux gaulois. Cela ne fait pas très sérieux, madame Porte.
Pour ceux voudraient se faire une opinion :allez jeter un coup d'oeil sur les preuves archéologiques trouvées à Alise( et pas seulement sous Napoléon III): http://www.alesia.com/c-est-ou-_fr_05_05.html
Par truc machin il y a 5 ans
pas convaincu du tout par des arguments plutôt partisans et peu rigoureux !
Par frederic weber il y a 5 ans
Les Séquanes de l'Ouest ... Ca me rappelle l'histoire des "étrusques d'Espagne" .
Par Le Grand Méchant Loup il y a 6 ans
Voir plus de commentaires