2005-02 ♦ Trace(s) en Poudre

535 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
en résidence de création au Parapluie du 25 janvier au 5 mars 2005

Entre Vue

Une approche sensible autour de la mémoire avec des artistes de compagnies accueillies en résidence au Parapluie. Une exploration des champs et des formes culturelles d’expression avec une parole qui prend son temps. Un échange avec un artiste sur des parcours de vie qui fondent les trajectoires. Un recueil de leurs savoirs et pratiques.

Ce numéro d’Entre Vue propose un entretien avec Aurélie Gard, Directrice artistique et metteur en scène de la compagnie Trace(s) en Poudre à l’occasion de la résidence de création du projet “Ecce homo”. Cet entretien est illustré d’images et de sons de la répétition publique présentée par la compagnie à la fin de sa résidence de création.

Installée à Aurillac depuis ses débuts, Trace(s) en poudre, compagnie de théâtre de corps, crée des spectacles pour l’espace public. Le sens est au cœur de sa démarche. Après “Soy Imperfecta”, sur la prostitution féminine, elle nous présente “Ecce homo”, spectacle autour d’un questionnement sur l’identité masculine. “Ecce homo” possède la poésie de l’ordinaire. Dans un espace dépouillé, dans la proximité d’objets quotidiens, sous la lumière du jour, crue : 6 hommes. Dans la résonance de la solitude : des regards, des croisements, des rencontres qui se font et se défont, des mouvements communs. Des liens se tissent entre ces hommes qui cherchent, au travers de l’identité masculine, leur identité profonde. “Ecce homo” est une mise à nu, un dévoilement à la fois violent et fragile.

0 commentaire