Advertising Console

    Neos nazis russes en israel - The Butterfly effect

    Reposter
    frizzloli

    par frizzloli

    0
    3 382 vues
    Mort à la race maudite. » C’est sous ce slogan que se réunissaient clandestinement, à Petha Tikva (une ville de la grande banlieue de Tel-Aviv), les huit membres du premier groupe néo-nazi démantelé par la police israélienne. Composé de jeunes gens âgés de 16 à 21 ans, dont un soldat de Tsahal, ce mouvement s’était spécialisé dans l’attaque de juifs religieux, portant la barbe et la kippa, ainsi que d’homosexuels et de SDF. L’une de leurs victimes a d’ailleurs perdu la vie après avoir été frappée avec des barres de fer et des tessons de bouteille.
    Pour l’heure, tous les membres de ce groupe protestent de leur innocence. Ils affirment qu’ils « voulaient s’amuser » et que les séquences filmées de leurs attaques diffusées sur internet étaient « destinées à épater les copains ». Mais les enquêteurs du Shabak (la Sûreté générale israélienne) et de la police ne croient pas à ces explications puisque certains des suspects ont avoué la tentative d’incendie de la grande synagogue de Petah-Tikva en mai 2005. En outre, des explosifs volés à l’armée devaient être utilisés pour commettre un attentat contre Yad Vashem, l’institut de Jérusalem perpétuant la mémoire des victimes de la Shoah. De l’aveu d’un inculpé, l’opération était prévue le jour de l’anniversaire de la naissance de Hitler.