Advertising Console

    Pierre Delorme, D'Homme à Homme

    Reposter
    Bernardo Le Challoux

    par Bernardo Le Challoux

    1
    226 vues
    Raymond BUSQUET avait confié ce texte à Pierre DELORME pour le mettre en musique, au tout début des années 70.
    Pierre DELORME, Lauréat de la "Fine Fleur de la Chanson" Luc BÉRIMONT :

    Je sais bien que c'est la coutume,
    Mais je ne peux pas m'habituer
    Et le soldat que j'ai tué
    Fait de moi son ami posthume
    Car d'homme à homme je le vois
    Et j'entends encore sa voix…

    Tous les deux dans le cimetière
    Le bon vivant, le mauvais mort,
    Moi sans rire et lui sans remords,
    Nous passons une vie entière
    Et tout mon sang, je le sais bien,
    Avance à la place du sien…

    Je sais mon poids, je sais ma taille,
    Mais la sienne, je l'ai coupée
    A coup de faux, à coup d'épée
    Dans la poussière des batailles
    Et son cadavre m'est plus cher
    Que les murmures de ma chair…

    Près de sa tombe, face à face,
    Nous passons d'horribles moments,
    Sans savoir pourquoi ni comment
    L'un s'affirme et l'autre s'efface…
    Mais la terre a planté son mur
    Entre mes jambes et ses fémurs…