VAN HALEN 2008 HONDA CNTR ANAHEIM 12.18.07 AINT TALK

françois florian
125
966 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Guitariste virtuose, il a popularisé le tapping, une technique de guitare qui consiste à jouer des notes en faisant des hammer-on et pull-off successivement avec la main gauche tout en tapant une note avec la main droite. Cette technique fut utilisée en premier par des guitaristes jazz. D'ailleurs Steve Hackett du groupe Genesis l'a utilisé dans quelques chansons bien avant Van Halen. On raconte que Eddie Van Halen eut l'idée du tapping pendant un concert de Led Zeppelin sur Heartbreaker (d'ailleurs lors d'un interview Eddie avoua que pour lui Jimmy Page était le meilleur guitariste de tous les temps), d'autres affirment que c'est en essayant de reproduire une chanson d'Allan Holdsworth.
Au début, Eddie jouait de la batterie et Alex de la guitare. Voyant qu'ils n'étaient guère excellents, ils échangèrent leurs instruments. C'est Gene Simmons (le bassiste du groupe Kiss) qui a découvert Eddie, qui a failli aller rejoindre Kiss car il ne pouvait plus supporter son groupe. Le premier album de Van Halen avec le morceau Eruption, un instrumental de guitare et de batterie, a changé la face de la guitare rock à jamais. En concert, pour ne pas dévoiler sa technique, Eddie Van Halen jouait dos au public.
C'est Eddie Van Halen qui réalise le solo de la chanson "Beat it", de Michael Jackson (la rythmique étant signée Steve Lukather, guitariste de Toto) Armé de ses Kramer comme sa Baretta équipée du fameux banana headstock (la même que l'actuelle Kramer 1984 Reissue mais sans les fameuses peintures de guerre) ou encore de sa Frankenstrat dans les années 1980 (l'apogée du groupe est entre l'album 1984 et l'album 5150), Eddie Van Halen illumina de joie son public avec ses solos extraordinaires et cela continue encore…

2 commentaires

Le tapping le plus courant fait usage des deux mains mais même celui dit « à une main » requiert toujours l'utilisation des deux mains. La différence entre les deux variantes réside dans le fait que, dans le cas du tapping « à une main », seule la main droite — normalement inactive sur le manche — vient taper les cordes sur la touche selon la technique du tapping. La main gauche conserve sa fonction habituelle. Dans le cas du tapping à deux mains, les deux mains réalisent des phrasés en tapant les cordes. Par ailleurs, il ne faut pas confondre le tapping à une main, qui concerne la main droite, avec le legato, une technique apparentée qui mobilise uniquement la main gauche, toujours sur des variations des techniques de base que sont le hammer-on et le pull-off.
La notation standard du tapping sur les tablatures est T ou t, ou parfois un cercle « ○ » autour des notes.
Par françois florian il y a 6 ans
Le tapping (« tapotement », de l'anglais to tap, « tapoter ») est une technique guitaristique également utilisée à la basse et sur d'autres instruments à cordes pincées, consistant à taper une corde plutôt qu'à la gratter ou à la pincer. Elle fait partie des techniques de jeu étendues et il en existe deux principales variantes : le tapping simple, dit « à une main », et celui réalisé à deux mains. Dans le cas de la guitare, la technique de base consiste à se servir de la main tenant habituellement le médiator (qualifiée de « main droite » par convention) pour frapper — légèrement — avec ses doigts les cases du manche disposées sur la touche de l'instrument. La tranche du médiator est parfois utilisée. À la basse, ce sont aussi les doigts de la main droite qui tapent les cordes avec ceci de particulier que le slap est souvent utilisé conjointement afin de produire des sons percussifs.
Par françois florian il y a 6 ans