Advertising Console

    Un enfant en colére

    Reposter
    ds_athena

    par ds_athena

    122
    3 099 vues
    les larmes d'aujourd'hui sont les armes de demain

    GAZA - Les flammes ravageaient jeudi soir l'hôpital Al-Quds, à Gaza, touché plus tôt par un obus israélien, d'où des centaines de personnes tentaient de fuir dans la confusion la plus totale,

    Dans des scènes de panique, des parents évacuaient des malades et des blessés couchés sur des lits, et trois bébés prématurés dans des couveuses vers la rue pour fuir le brasier.

    Des tirs israéliens résonnant dans le secteur ajoutaient à la confusion.

    Des fumées épaisses se dégageaient du bâtiment en feu.

    Le docteur Régis Garrigue, un urgentiste français et président de l'ONG Help Doctors, dont une mission se trouve à Gaza, a affirmé qu'au moins 200 personnes, des malades mais aussi des Palestiniens qui s'étaient réfugiés dans l'hôpital pour fuir les combats, avaient pu sortir dans la rue.

    “La situation est très grave”, a-t-il affirmé. Selon lui, trois des malades évacués dans la hâte étaient en réanimation.

    Un incendie s'était déclaré plutôt dans l'hôpital Al-Quds, relevant du Croissant Rouge palestinien, et ses bureaux administratifs attenants après qu'ils eurent été touchés par un obus dans une attaque israélienne dans le quartier de Tal Al-Hawa, à Gaza-ville.

    Des responsables de l'établissement ont affirmé que l'incendie avait été provoqué par des “obus au phosphore”.