Un avocat français empêché de se rendre à Libreville

Try Our New Player
nanto2003
44
3 091 views
  • About
  • Export
  • Add to
Alors qu'il se rendait à Libreville pour assurer la défense de ses clients gabonais, écroués pour "propagande", l'avocat français maître Levy s'est vu bloqué à l'aéroport de Roissy, son visa ayant été annulé par l'ambassade du Gabon. Vendredi 09 janvier 2009
AFP - L'avocat Thierry Lévy, défenseur des Gabonais écroués mercredi pour "propagande", était "empêché" jeudi en milieu de matinée par la police aux frontières (PAF) à Roissy de prendre l'avion pour Libreville, a-t-il affirmé à l'AFP.

Selon Me Lévy, la PAF l'a prévenu que son visa d'une durée de quatre jours, qui lui avait été délivré mardi par l'ambassade du Gabon à Paris, venait d'être annulé par l'ambassade.

Me Lévy, qui assure n'avoir reçu aucune notification par l'ambassade de l'annulation, a affirmé que la PAF lui avait formellement interdit de monter dans l'avion pour la capitale gabonaise.

Trois leaders d'ONG gabonaises, un journaliste et un gendarme, interpellés fin décembre 2008, ont été écroués mercredi à Libreville.

Ces trois leaders sont Marc Ona, considéré comme le porte-parole de la société civile gabonaise, Georges Mpaga, président du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), et Gregory Ngbwa Mintsa, Gabonais associé à une plainte d'ONG françaises visant les présidents gabonais, congolais et équato-guinéen sur l'acquisition de biens en France.

Gaston Asséko, journaliste de la radio catholique privée Sainte-Marie, et Jean Poaty, gendarme, ont également été écroués.

0 comments