Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Interview d'une victime de Cesare Battisti. 16/1/09

il y a 9 ans353 views

ledouroi

ledouroi

Interview téléphonique de l'agence de presse Novopress.Info, le 16/1/2009.
http://fr.novopress.info/
http://fr.novopress.info/?p=15127

La récente libération par le Brésil de Cesare Battisti, cet ancien terroriste et assassin d’extrême gauche italien condamné dans son pays à la prison à vie pour quatre assassinats, suscite stupeur et indignation en Italie. En particulier parmi les victimes de Cesare Battisti.

Alberto Torregiani, un Italien de 45 ans, est l’une des victimes de Cesare Battisti. Le 16 février 1979, à Milan, son père adoptif a été assassiné sous ses yeux par un commando des Prolétaires armés pour le communisme (PAC) dont l’un des chefs était Cesare Battisti. Son « crime », avoir osé résister, quelques semaines auparavant, à une tentative de hold-up menée par ces mêmes PAC. Alberto, alors âgé de seize ans est atteint par une balle. Il est depuis paraplégique et cloué dans un fauteuil roulant.

Il y a un mois et demi, Alberto Torregiani a rencontré Nicolas Sarkozy en compagnie d’autres victimes italiennes du terrorisme au sujet de Marina Petrella, cette autre terroriste italienne réfugiée en France, que Sarkozy à l'instigation de Carla Bruni - Sarkozy a refusé d'extrader. La situation de Cesare Battisti a alors été évoquée avec le président français.

Le 14/1/09, Me Eric Turcon, l'avocat de Cesare Battisti, a affirmé que Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont aidés les soutiens de Cesare Battisti à obtenir un rendez-vous avec le secrétaire national de la justice brésilienne, et que "C'est grâce à ce rendez-vous que l'asile politique a été obtenu au Brésil" pour Cesare Battisti.

Décidément le couple Sarkozy préfère les terroristes d'extrême-gauche, plutôt que leurs victimes.