Yannick Renier acteur d'élève libre

Cinergie Cinergie.be
140
4 857 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Rien ne prédisposait Yannick Renier à devenir comédien. Il commence, par curiosité, à participer aux pièces que le Collège Don Bosco, dont il est l'élève, présente en fin d'années. C'est, moderato cantabile, dans l'exercice des rôles qu'il envisage de faire de l'interprétation un métier. Il présente donc l'examen du Conservatoire d'art dramatique de Bruxelles, le réussit et de fil en aiguille se retrouve autant dans les courts métrages réalisés par les étudiants de l'INSAS que sur la scène théâtrale. C'est celle-ci qu'il avantage - contrairement à Jérémie, son cadet de six ans, qui privilégie le cinéma et démarre en force dans La Promesse-.

Il joue dans "Phèdre" de Racine et, l'année dernière, dans "Sa majesté des mouches" au Théâtre de Poche où Philippe Murgier le découvre.En tournant Un Portrait, Yannick Renier découvre les différences qu'il y a entre les deux formes d'expression, notamment que le jeu au cinéma est très condensé : " Sur neuf heures de travail il n'y a que cinq minutes de jeu effectif pour l'acteur, les prises sont courtes et alors qu'au théâtre on a le temps de se préparer, dans un film il faut être disponible, de but en blanc, au moment où la prise doit être tournée ".

Qui plus est, la sobriété du jeu au cinéma demande une façon de parler différente: " Si c'est un texte écrit qui demande un travail sur la langue, ce n'est pas facile de trouver cette sobriété. Il y a un effort à faire pour que le ton reste naturel. Dans les plans muets, on peut laisser parler le corps mais quand le texte est là, il faut essayer de trouver cette sobriété tout en faisant croire aux gens que les phrases sont vraies ". Un réalisateur aura-t-il l'idée de réunir les deux frères dans un même film ? Quand on en parle à Yannick, il avoue que ce serait amusant. Avis aux amateurs !

http://www.cinergie.be

0 commentaire