Lorianne ZACHARIE - lumina Sophie / Playback 2008

Tropikprod Martinique
2,1K
1 595 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
LUMINA «Elles [les Pétroleuses] ont l’air de fourmis folles, mais elles sentent combien l’heure est grave. Chacune de celles que tu vois là se souvient de l’affaire Lubin, «ce nègre qui avait osé lever la main sur un blanc», comme ils ont dit […] Rien que pour ça, il a pris cinq ans de bagne et 1500 francs d’amende! Pourtant c’était lui l’offensé, c’était lui qui avait subi l’arrogance d’un fonctionnaire venu de la Métropole. C’est lui qui a été sauvagement cravaché parce qu’il n’avait pas cédé le passage avec assez d’empressement. […] Jamais elles n’oublieront la face du béké Codé, sa bouche carrée, chargée de morgue et de haine, quand il se vantait partout d’avoir eu sa peau, sa peau noire, «la peau de ce négrillon prétentieux», comme il disait. Comme il crachait. Oui, elles garderont le souvenir de ce grand vent de liberté qui a soufflé de la France jusqu’à nous autres, quand les malheureux de là-bas ont secoué leurs chaînes aussi, sur l’Autre Bord. Et longtemps encore, elles crieront: «Mort à Codé!» Mort à tout ce qu’il représente!»

0 commentaire