Advertising Console

    L'Insoumis anticonformiste

    Reposter
    Dominique Fronczak

    par Dominique Fronczak

    188
    1 458 vues
    Tout individu qui, en société, s'écarte de la norme, est ainsi souvent considéré comme anormal, et même parfois, déviant. À ce sujet, André Gide (écrivain français du XXe siècle) écrit : « Toute pensée non conforme est suspecte. » Suspecte aux yeux de ceux qui se conforment précisément à une norme de pensée et souvent, de comportement. Ces individus finissent par se ressembler, tant leur désir de mimétisme, c'est-à-dire d'imitation, est grand. Ainsi Marcel, héros du Conformiste (1951) d'Alberto Moravia, se réjouit d'être comme tout le monde.

    L'anticonformiste, lui, est souvent un individualiste, mot dérivé du latin dividere, qui signifie « diviser », « séparer ».Il est « séparé » de la masse, de son milieu, parce qu'il ne se conforme pas aux modèles édictés par la majorité. L'anticonformiste refuse donc d'être celui ou celle qu'il convient d'être. Il revendique son originalité ; en effet, l'anticonformiste souhaite innover, inventer. L'artiste authentique ne serait-il pas anticonformiste par nature ?

    insoumission

    Fait de ne pas se soumettre à l'autorité.
    Infraction commise par la personne qui, astreinte aux obligations du service national, n'a pas obéi à un ordre de route régulièrement notifié. (L'insoumission est un délit puni de peines de deux mois à un an de prison, en temps de paix, et de deux à dix ans de prison en temps de guerre ; avec possibilité de destitution s'il s'agit d'un officier.)

    La naissance du fascisme
    Le terme de fasci (faisceaux) s'applique pour la première fois en Italie à propos du soulèvement des paysans de Sicile qui, en 1893-1894, forment des « faisceaux » de grévistes révoltés contre les conditions inhumaines de leur travail