FAQ : Divorce et remariage

8 136 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Une prédication de l'Église de Pentecôte de Drummondville par le pasteur Jonathan Bersot

10 commentaires

a bientot
Par chistelle kongo il y a 5 ans
Il n'est pas question de condamner ou encore d'accuser qui que ce soit MAIS de découper droit la Parole de Dieu en tant qu'enseignant - car nous devons en rendre compte et nous serons jugés selon notre fidélité à la Pensée de Dieu.

Que Dieu nous éclaire !

Faisons la différence entre le péché - quelqu'il soit qui a son remède dans le Sang de Jésus - et le sens du mariage qui est une Alliance à la vie et à la mort, type de l'Union de Christ et l'Eglise : ce mystère est grand.
Matthieu 5 s'adresse à des Juifs (l'évangile de Matthieu) et il faut connaitre le rituel de mariage hébraïque qui considérait le mariage dès les fiançailles : l'exemple le flagrant est celui de Marie et Joseph qui sont mari et femme, bien que non mariés (et même ensuite sans relations sexuelles jusqu'à la naissance de Jésus). Il fallait une lettre de divorce pour rompre des fiançailles ! Nous en sommes loin à notre époque...

Nous ne pouvons pas parler de " tolérance, d'indulgence " possible de Jésus car cela contredit tout Son enseignement et le fait que le Mariage et l'image de Christ et de l'Eglise.
Il n'existe pas de "tolérance" concernant le divorce et le re-mariage ; il n'y a que obéissance OU désobéissance à la Loi spirituelle de Dieu.

Exceptions bibliques réelles ou imaginées
http://la-mort-nous-separe.over-blog.org/article-29918917.html

Soyez comme les Juifs de Bérée
qui reçurent la Parole avec beaucoup d'empressement,
et examinaient chaque jour les Écritures,
pour voir si ce qu'on leur disait était exact.
Actes 17
toute doctrine bâtie sur une base fausse est une fausse doctrine, et cela entraîne ceux qui la reçoivent à s’éloigner d’une réponse scripturaire pour adopter leurs propres idées erronées. 2 Timothée 4, 4 dans la Parole vivante.

La fausse doctrine d’ÉRASME, il faut s’en souvenir, n’était qu’une parmi cinq positions historiques.

De nombreux réformateurs, et théologiens actuels, ont complètement ignoré les quatre autres et ont adopté la vision d’ÉRASME.

En faisant ainsi, ils font s’accomplir la scène que Jésus décrivit à propos des derniers temps :
Mais comme ont été les jours de Noé... on se mariait et on donnait en mariage... Matthieu 24, 37-38

Cela décrit parfaitement la plupart des églises d’aujourd’hui.
Voir plus de commentaires