Advertising Console

    Kamel Bourdib - Sid Ali Mberak

    Repost
    Intasko

    par Intasko

    25
    17 621 vues
    La vie, l’histoire et le parcours de Hadj Mahieddine Seghir Sid Ali Embarek, khalife de l’Emir Abdelkader de 1834 à 1837, et celui de son neveu Mohamed Ben Allel ont été au centre d’une rencontre organisée à Kolea, en hommage à ces personnages qui ont marqué la mémoire des Koléens. Les manifestations consacrées à cette famille de résistants aux troupes coloniales ont été organisées cette semaine par l’association culturelle Sid Ali Embarek , à l’occasion de festivités du 165e anniversaire de son décès.

    . L’histoire de la famille des Embarek, originaire d'Andalousie, migrant vers la région du Dahra, se cristallise à Kolea avec Mahiédine Seghir Sidi Ali, grand érudit devenu saint patron de la ville où un mausolée lui est dédié. Il a été un élève de Mohamed Ben Ali, un homme pieux qui avait pris en charge son éducation religieuse.
    Lors de l'établissement de la famille de Sid Ali Embarek dans la région de Koléa, le père travailla comme "khammès" chez un grand propriétaire foncier turc qui lui offrit un morceau de terre agricole. A sa mort, son fils devint propriétaire du Haouch Bou Ismail, reçu sous forme de don des habitants, le transformant plus tard en lieu de pèlerinage pour les malades, les malheureux et les défavorisés.

    La Zaouïa de Sid Ali Embarek, un ancien centre de rayonnement culturel formant chaque année 400 étudiants, connut de nombreuses péripéties, dont sa destruction lors du tremblement de terre de 1825. Le minaret fut reconstruit en 1830 par Mustapha Pacha de la régence d’Alger. Elle resta fermée de l’indépendance à 1999.

    http://www.elmoudjahid.com/accueil/culture/19320.html

    Photo du Cheikh Bourdib à Médéa ! Bonne écoute ! (discours à la fin de la qcida)

    ... Chenak ya Soufi, yal hafi lawtane ! Allah yarhmou !!