Bernard Kouchner - France Inter

Découvrir le nouveau player
France Inter
6,9K
3 011 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Bernard Kouchner répond aux questions de Nicolas Demorand, Bernard Guetta, Thomas Legrand et des auditeurs dans Interactiv de France Inter

10 commentaires

J'adore La marque Ferrari parce qu'on peut rouler jusqu'à 245 km/h en plus la carte grise et au nom de la croix rouge. Mais où ont il trouver l'argent pour acheter cette belle caisse ? En tout cas les dons c'est terminé !!
Par sabelsab il y a 4 ans
Ensuite je peux vous citer une vidéo salafisto wahhabite et le Coran, pour vous démontrer qu'ils sont radicalement opposés. Puisque selon le salafisto wahhabisme on est convaincu de faire partie du groupés des sauvés et donc d'avoir sa place acquise au paradis, alors que dans le Coran il est dit que Dieu dissuade du crime et de l'injustice par la pire peine pour l'eternité.
Par Kassambre il y a 6 ans
(...)" Le douteux bricolage de Bernard-Henri Lévy (Le Monde Diplomatique)

"(...) Tout au long du livre, Lévy distille son mépris pour l’islam et ce qui ressemble à de la haine pour le Pakistan(...)
Pourtant, Lévy ne fait aucune distinction entre les Pakistanais laïques et leurs rivaux islamistes, entre les militaires et les démocrates, entre la variété barelvi de l’islam, influencée par le soufisme, et ses formes wahhabites et deobandi (6), plus intolérantes, qui resurgissent avec force et se propagent rapidement dans un pays qui, en raison du considérable financement des madrasas extrémistes par l’Arabie saoudite, se radicalise chaque jour davantage. Comment un auteur incapable de faire de telles distinctions entre les nombreuses composantes du Pakistan, par ailleurs concurrentes entre elles, pourrait-il commencer à comprendre une société aussi complexe et aussi fracturée ? (...)"
Par Kassambre il y a 6 ans
3/6:« Le wahhabisme, écrit-il, célèbre et exalte la mort sous toutes ses formes, le suicide de ses fidèles, le massacre collectif pour lutter contre la civilisation et, par-dessus tout, le refus de la pitié qu’incarne l’islam . La guerre contre le wahhabisme est donc une guerre à mort, de même que la Seconde Guerre mondiale a été une guerre à mort contre le fascisme. Mais le triomphe sur la mort est la victoire de la vie. »(..)
’intelligent 2002. Tous droits réservés. The Two Faces of Islam, The House of Saud from Tradition to Terror, Stephen Schwartz, Doubleday, 312 pp., 25 US dollars. Jeuneafrique.com : Du mauvais côté de l’islam
22 12 2002 - par RICHARD BERNSTEIN
Par Kassambre il y a 6 ans
2/6: Pendant des siècles, le wahhabisme a violemment combattu toutes les autres variantes de l’islam, et en particulier les écoles de pensée tolérantes et pacifiques, poétiquement mystiques, qui sont pour Schwartz le véritable et admirable islam historique. Il est convaincu que le wahhabisme, qui a inspiré Oussama Ben Laden et les talibans d’Afghanistan, est la menace la plus redoutable à laquelle doivent faire face aujourd’hui les forces de la tolérance et du pluralisme. (...)
l’intelligent 2002. Tous droits réservés. The Two Faces of Islam, The House of Saud from Tradition to Terror, Stephen Schwartz, Doubleday, 312 pp., 25 US dollars. Jeuneafrique.com : Du mauvais côté de l’islam
22 12 2002 - par RICHARD BERNSTEIN.
Par Kassambre il y a 6 ans
Voir plus de commentaires