Advertising Console

    POLSKA, plasticienne chlorophylle

    Reposter
    Marc ROHNER, Artprems

    par Marc ROHNER, Artprems

    26
    651 vues
    Elle parle une langue très ancienne mais tellement ressemblante… que l’on croit la comprendre. Divinité de la forêt, elle crée de frêles golems et de chimériques drakkars qu’elle lance à l’assaut de notre perception. Elle défend son arbre de vie armée jusqu’au temps, qu’elle maîtrise d’un rire. Car, la méprise serait de la percevoir fragile. Lors de performances, cette guerrière émérite sait protéger sa prêtresse, invulnérable danseuse, sous son bleu de guède.

    SUR LA TRACE
    Polska brouille les pistes et nous prouve que la plume n’est pas plus lourde que le marbre. Fille d’une époque révolue, elle fut bagnard. Endurci à ciseler des tonnes de roche, son corps prévint du déséquilibre à venir. Elle ne put se résoudre à l’abstinence et découvrit que c’est la valeur de l’esprit qui crée le poids de l’objet. Depuis, ses bulldozers sont des phasmes, des illusions de fragilité qui repoussent les limites de son univers.

    FILLE D'ODINN
    Aujourd’hui, elle excelle en écriture ogamique. POLSKA pense à son premier amour : la pierre, sa pierre. De cette matière en trompe l’œil, elle veut extraire le message runique, extrapolation de son geste perpendiculaire à la matière. Explorer la suprême confrontation à la simplicité de l’affect.