Le cas de la station Marne-aval

Voillot, Jean-Pierre
2
441 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le cas de la station Marne-aval

L’usine de traitement des eaux usées de Noisy-Le-Grand (93) en région parisienne, aussi appelée station Marne-Aval, a été construite en 1976. Implantée dans le grand Est parisien, elle transforme les eaux polluées de plus de 125 000 habitants de Seine Saint-Denis. Cette usine, qui «n’est pas adaptée au flux [entrant] » qu’elle doit traiter, selon M. Gousailles, directeur du service technique du Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP), déverse depuis plus de trente ans des substances potentiellement dangereuses telles que les phtalates dans l’environnement de la Marne. Une proportion importante de poissons non-sexués ou malformés a été découverte par l’équipe de recherche du PIREN-Seine dans cette zone.

La station d’épuration de Marne-Aval est depuis janvier 2007 en travaux afin d’améliorer la qualité de ses services. Le conseil régional a alloué un budget de plus de 33 millions d’euros pour le programme d’amélioration de la collecte et du traitement des eaux usées des régions parisienne et normande. La station Marne-Aval est toujours en fonction et sa tardive remise aux normes devrait être terminée d’ici l’automne 2009.

Retrouvez tous nos reportages sur www.postscriptum.fr

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.