un Artisan Lutier en Picardie

1 787 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Bande annonce d'un documentaire de 26 mn. sur Frédéric Beaudoin, Luthier à Bailleul sur Thérain (Oise, France). Du choix des essences de bois jusqu'à la guitare sur scène, le portrait d'un artisan à travers la fabrication de l'un de ses instruments. Retrouvez Frédéric sur son site:http://www.fredericbeaudoin.com/

3 commentaires

(salons, conférences, émissions de radio, éveil à la lutherie dans les écoles maternelles avec fabrication de petits instruments en compagnie des enfants, etc...) Peut-être qu'un jour je parviendrai à finaliser ce projet, mais ceci est une autre histoire. Merci quand même de tes commentaires.

Jean-Claude.
Par Jean-Claude Saint-Pol il y a 3 ans
Tu as raison après tout. D'ailleurs, Frédéric a lui-même depuis longtemps retiré de son site le terme "Art", duquel je m'étais tout simplement inspiré pour mon commentaire. Ca va pas plus loin que cela. Aucune prétention de sa part ainsi que de la mienne. En attendant le film est resté en suspens, du fait du manque de financement auprès d'institutionnels et de privés. C'était en fait un premier jet qui devait être annonciateur d'une série de films sur les métiers artisanaux en région Picardie. L'idée qui a été annoncée officiellement, mais pas protégée, a été reprise depuis par une web T.V. C'est bien fait, mais on ne peut pas présenter de manière complète la démarche ou la technique d'un artisan en 2 ou 3 mn. alors que moi ,je prévoyais une série de 26 mn. l'épisode. Pour Fred par exemple, je l'ai suivi dans son atelier, mais aussi dans les manifestations auxquelles il participe pour se faire connaître (salons, conférences, émissions de radio, éveil
Par Jean-Claude Saint-Pol il y a 3 ans
Luthier ...d'Art... Après tout n'est-ce qu'une lapalissade... Peut-être pour appuyer le fait que les instruments fabriqués par Frédéric sont UNIQUES, faits sur commande, et pas du tout de manière industrielle comme certain ersatz de guitare à 2 balles qu'on trouve dans certaines solderies. Mais à ce moment là, si ce n'est plus de l'Art, est-ce encore de la lutherie...? Dans ce cas je n'aurais pas passé des semaines à immobiliser une caméra à 5000 euros pour filmer un bricoleur du dimanche qui fabrique des "boîtes à coucou" pour musiciens du même jour, même si je n'ai rien contre eux, puisqu'ils ont déjà le mérite de s'adonner à cette passion qu'est la musique.
Par Jean-Claude Saint-Pol il y a 3 ans