Emosion Bèlè ManZel Tala / Edmond Mondésir

5 008 vues
Qu’est-ce que le bèlè ?
Le bèlè est une authentique culture qui associe le chant, la danse et la musique. Dans le Dictionnaire du créole martiniquais, l’écrivain Raphaël Confiant, définit le bèlè comme une « danse traditionnelle d’origine africaine ». « Le bel-air fut en premier lieu un chant, dont la dénomination provient de l’association de deux mots : le terme "air" employé au XVIII ème siècle pour désigner une chanson et le terme "bel" servant de qualificatif... Les Noirs des champs les adaptèrent à leur rythme africain... ».

Les instruments
Le bèlè se joue avec un ou deux tambours ; le "tambour bèlè" (confectionné avec des lattes de tonneaux de chêne ayant servi à vieillir le rhum) et le ti-bwa (2 baguettes de bois qu’on frappe sur l’arrière du tambour). Le rythme de base est donné par le ti-bwaté (joueur de ti-bwa). Deux autres instruments peuvent intervenir dans l’orchestre : la kon’lambi(coquille du lambi) dans laquelle on souffle, qui permet de produire des sons ; et le chacha. A cette musique s’ajoutent la danse et le chant.

Les chants et les danses
Le chanteur commence, suivi par les chœurs des répondè(les répondeurs). Le ti-bwa donne le rythme, suivi par le tambour bèlè. Puis les danseurs et les danseuses entrent en scène. Un dialogue se crée entre les danseurs et le tanbouyè (joueur de tambour). Les répondè donnent la réplique au chanteur ; l’auditoire peut aussi participer. Le bèlè peut être dansé seul, en couple, en groupes ou encore en quadrilles (groupes de quatre, en deux couples). Les chants sont en créole et les thèmes développés dans les chants évoquent des sujets de société.