Advertising Console

    L'Argent de Isaac Isitan (2003) - 2Sur4

    Les bras m'en tombent

    par Les bras m'en tombent

    159
    1 132 vues
    2001, dans les rues d’Argentine, des millions de personnes manifestent au rythme des cuillères frappant les casseroles vides, los cacerolazos. C’est la famine, la misère, la crise économique. Les banques étrangères fuient (dont la Banque Scotia, du Canada). Les comptes des épargnants sont bloqués. Les institutions financières ferment. En Turquie, même situation, des désespérés s’immolent par le feu devant les portes cadenassées des établissements bancaires. La directrice de l’école Beatriz, à Quilmes, s’interroge : « Le peuple argentin est riche avec ses terres fertiles. Nous avons assez d’eau potable ici pour abreuver la planète entière. Vous n’avez qu’à rouler à 50 km pour trouver des vaches, des terres où l’on cultive du blé, du riz, des pommes de terre. Comment un pays aussi riche, qui n’a pas connu la guerre comme en Afghanistan, qui n’est pas non plus un pays minuscule comme l’Équateur, peut-il souffrir ainsi de la faim ? »