Quartier Nord, Nantes : Expulsion de Déborah

Découvrir le nouveau player
Thierry Kruger
134
2 121 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Déborah est en CDI depuis juillet 2008 de chauffeur routier, travaillant du lundi au samedi. Après deux ans et demi de rue elle logea chez l'hébergeur social l'Etape depuis février 2007. Celui-ci est un mieux quant aux foyers. Mais un problème de communication entraîne pour la première fois de son existence, de sa part, un recours à la force publique contre un de ses pensionnaires. Déborah appela à l'aide le Droit Au Logement, dont la caravane nationale passait à Nantes.

Ce film est en 3 temps : la tentative de conciliation, durant 5 heures, au siège de l'étape au 8 rue *** entre Déborah, Philippe le directeur, deux de ses collaborateurs et un responsable du DAL, assisté des militants Marc, pugnace, et Nicole, qui pris une photo de la porte de l'appart' pour prouver que, contrairement à son affirmation, l'Etape n'aurait pu glisser un recommandé sous la porte de Deborah, qui affirme n'avoir été avertie en rien des sanctions extrêmes la menaçant. Deux jeunes journalistes sont là, pour Ouest France et Presse Océan. L'une d'elle, ne jugea pas nécessaire d'interviewer Déborah, optant pour le médiateur du DAL et Philippe de l'Etape.

Quelques heures après c'est l'expulsion manu militari : un huissier et son second sont dans le couloir. Nous sommes au 4 rue *** à cent mètres du siège de l'Etape ! Déborah est logée chez des amis, elle a un mois pour se reloger sans quoi ses biens, gardés en sécurité, seront mis aux enchères et dispersés. L'Etape est un pro de l'insertion, comprenant aussi les détenus, cette fin de "contrat" brutale est vraiment une première.

Enfin une interview de Christine Boutin, interprétée par Nadège, militante anti-capitaliste, fière femme de ménage, qui nous vaut un double vraiment tétanisant. Ci-dessous, les liens vers le site du DAL et celui décrivant l'action de l'Etape en faveur de la réinsertion des libérés de prison.

http://www.globenet.org/dal/
http://i.ville.gouv.fr/divbib/doc/277a278Nantes.pdf

14 commentaires

Mme Christine BOUTIN , je pense que vous allez vous occuper de tous ces sans abris, tout simplement au nom de la LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE....
Merçi à toutes les associations qui aident et font ce qu'ils peuvent.
Hasta Pronto
Deborah est casée, dans tout les sens du terme. Le cauchemar est fini. Il y en a tant d'autre derrière !
Par Thierry Kruger il y a 5 ans
elle ete en galere mais si elle est en cdi depuis 2 ans ele peut quand meme se trouver un apprt maintenant merde priorite au plus demunis ya encore des sdf sans cdi !! si si je vous assure !
moi j ai pas d appart a moi (on m heberge) alors que je sui toujours soi en interim mission precaire soi au chomage soi au rmi depuis 6 ans j ai afit pres de 100 entreprises differentes mais ja i jamais vu de cdi donc je galere. Mais si j avais un cdi la semaine suivante j aurais un appart. Maintenant on peut comprendre qu elle a galeree aussi et que depuis qu elle touche un salaire et qu elle ne paie pas de loyer elle ne veut que sa continue. Dehors avec son cdi elle prendra le premier appart qu elle trouvera et prendra ses responsabilités. Montrez un mauvais exemple comme cette fille c est faire le jeu de l ump !
Par ecolosof il y a 6 ans
A OUI PREMIERE NOUVELLE
Par jiopo il y a 6 ans
TOUT CECI EST ILLEGAL CONTACTEZ NOUS SI VOUS LE SOUHAITEZ LES TEXTES SONT CLAIRS LA DESSUS, ENSUITE CEST UNE QUESTION DE PRESSION FAUT RIEN LACHER !! ILS AIMENT LES GENS EN DIFFICULTE ET EN FAIBLESSE CEST POUR CA QUILS LES BALANCENT A DROITE A GAUCHE ALORS QUE LA LOI EST CLAIRE SAUF CAS SPECIFIQUE LES EXPULSIONS SONT ILLEGALES.
Par ACTIONS CITOYENNES ! il y a 6 ans
Voir plus de commentaires