Advertising Console

    Vendredi 24 octobre 08 devant le TGI sortir du nucléaire

    Reposter
    122 vues

    3 commentaires

    Télévision Bordeaux Jacques
    5 ans d'attente...La''justice''couvre les délits de la centrale nucléaire du Blayais.

    31 mars 2003 les autorisations de la centrale nucléaire du Blayais de pompage d'eau et de rejets dans la Gironde ( eau chaude et produits chimique)arrivent à échéance.

    1er avril 2003: EDF,soutenue par l'autorité de sûreté nucléaire,continue à exploiter la centrale nucléaire du Blayais dans l'illégalité.

    2 avril 2003: l'association Tchernoblaye ,annonce qu'elle attaque EDF en justice en référé pour exploitation illégale de la centrale nucléaire du Blayais.

    12 avril 2003: la justice déboute Tchernoblaye pour d'obscurs prétextes statutaire et...c'est Tchernoblaye qui est condamnée à payer 610 euros à EDF!

    été 2003: Tchernoblaye modifie ses statuts et dépose un nouveau référé. Pendant ce temps,la centrale nucléaire commet plus de 50 rejets illégaux dans la Gironde..
    Télévision Bordeaux Jacques
    26 septembre 2003: miraculeusement,3jours avant le référé,publication au jo des nouvelles autorisations(incomplète!) de fonctionnement de la centrale du Blayais.

    27 octobre 2003:Tchernoblaye dépose une plainte pénale contre EDF pour l'exploitation illégale de la centrale du Blayais du 1 er avril au 25 septembre.

    Février 2004°:après avoir entendu le président de Tchernoblaye,le Directeur de la centrale nucléaire et le responsable régional de la sûreté nucléaire,les gendarme de Blaye rende le dossier complet au parquet de Bordeaux.

    27 octobre 2005: 2 ème anniversaire du dépôt de la plainte. Tchernoblaye pique-nique devant le palais de justice de Bordeaux.
    Télévision Bordeaux Jacques
    27 octobre 2006: 3ème anniversaire du dépôt de la plainte. Tchernoblaye pique-nique devant la palais de justice de Bordeaux pour protester contre l'inertie du parquet Mais,pour tenter de faire enfin bouger les choses,deux militants occupent un échafaudage dans l'enceinte du palais de justice...et sont poursuivis en justice!

    13 juin 2007: Stéphane L'homme (président de Tchernoblaye)est condamné a deux mois de prison(avec sursis tout de même) suite à l'affaire de l'échafaudage!

    24 octobre 2008: Tchernoblaye"fête les 5ans du dépôt de la plainte,le parquet de Bordeaux
    continue à mépriser les citoyens et à couvrir les délits radioactifs d'EDF...