Advertising Console

    FN - Le Pen - JB 122 - Interview 10/10/2008

    Reposter
    xxx000xxx

    par xxx000xxx

    529
    1 765 vues

    5 commentaires

    Trish_Kitty
    Ce n'est déjà pas normal que certains puissent emprunter als que le montant de leurs revenus ne permet pas d'affirmer qu'ils pourront s'acquitter mensuellement des remboursements de leurs dettes bancaires. Pourtant c'est ce qui se passe fréquemment aux États-Unis !
    Par Trish_KittyIl y a 7 ans
    xxx000xxx
    Plus c’est gros, plus ça passe ! (mardi 14 octobre 2008)
    Communiqué de presse de Marine Le Pen

    Contribuables Français, la « bringue spéculative» des banksters est presque terminée, vous devez maintenant payer la facture d’une dette hallucinante de 360 Milliards d’ €, pour commencer !
    Cependant, rien n’est réglé dans le système bancaire et monétaire européen qui a failli. Bien au contraire le risque systémique subsiste et la crise monétaire est devant nous avec son cortège de chômeurs et de pauvres.
    Après avoir encensé un système financier ULTRAlibéral dont ils ont bénéficié pour parvenir au pouvoir politique, Messieurs Sarkozy et Fillon se portent à son chevet.
    Par xxx000xxxIl y a 7 ans
    xxx000xxx
    Pire, les mensonges d’état continuent en nous affirmant cyniquement que « le pari raisonnable que nous faisons est qu’en apportant cette garantie, nous n’aurons pas à la faire jouer », « qu’il n’y aura pas de hausse d’impôts », que « l’état pourra même gagner de l’argent » !!!
    Cet endettement public massif implique, évidemment pour tous les économistes honnêtes, une dégradation du budget et donc de la qualité de signature de la France.
    Si ce plan de sauvetage actuel est voté par les Députés et Sénateurs godillots, ils seront coupables de la précarisation de nos compatriotes. Dans ce cas, la ruine menacera le pays et le spectre de la tutelle du FMI planera sur l’hexagone.
    Par xxx000xxxIl y a 7 ans
    xxx000xxx
    Aussi, compte tenu de la gravité de la situation, le Front National demande au Parlement d’exiger la tenue d’un référendum en urgence pour interroger, démocratiquement, le peuple sur sa position. Une politique économique alternative existe, la nôtre.
    La gestion de cette crise de solvabilité bancaire doit passer par une procédure de « mise en redressement judiciaire » des établissements financiers défaillants et détenteurs d’actifs toxiques où l’on triera le bon grain de l’ivraie en prononçant parfois la banqueroute, parfois un plan de survie par la nationalisation.
    Ceci, par éthique vis-à-vis des citoyens-contribuables !
    Par xxx000xxxIl y a 7 ans
    xxx000xxx
    Carla, Valeria, Marina et Nicolas… (lundi 13 octobre 2008)
    Communiqué de presse de Marine Le Pen

    C’est donc Carla et Valeria qui ont annoncé à Marina la bonne nouvelle : Nicolas ne l’extradera pas !

    Il s’agit probablement là d’une nouvelle manifestation de la « lutte sans concession » du Président de la République contre le terrorisme au nom de laquelle nos soldats meurent en Afghanistan.

    Marine Le Pen exprime son dégout face à cette décision en même temps injuste, immorale et politiquement scandaleuse et exprime son soutien total aux multiples victimes des « Brigades rouges », partage leur indignation et celle du peuple français face à cette spectaculaire démonstration de laxisme gauchisant….A quand l’adhésion de Marina Petrella au nouveau parti de Monsieur Besancenot, le NPA ?
    Par xxx000xxxIl y a 7 ans