Advertising Console

    Mahmoud Darwich : Le joueur de dés

    Reposter
    LaPierreEtLaPlume

    par LaPierreEtLaPlume

    124
    10 516 vues
    Hommage à Mahmoud Darwich, à l'occasion du 40me jour de sa disparition, organisé par le centre culturel d'Al Nassira ( nazareth) avec la particiapation d'Al jazeera et le trio Joubran

    ****Le joueur de dés****
    Traduction: Rania SAMARA

    Qui suis-je pour vous dire
    ce que je vous dis ?
    Je ne suis pas la pierre façonnée par l’eau
    pour que je devienne visage
    ni le roseau percé par le vent
    pour que je devienne flûte…

    Je suis le joueur de dés
    je gagne ou je perds
    Je suis votre pareil
    ou un peu moins…
    Je suis né près du puits
    et des trois arbres solitaires comme des nonnes
    Je suis né sans youyous ni sage-femme
    j’ai reçu mon prénom par hasard
    Je suis né dans ma famille
    par hasard
    j’ai hérité de ses traits, de ses qualités
    et de ses maladies :
    Premièrement – la malformation des artères
    Deuxièmement – la timidité en s’adressant à la mère, au père
    et à la grand-mère/arbre
    Troisièmement – l'espoir de guérir de la grippe
    avec une tasse de camomille bien chaude
    Quatrièmement – une certaine paresse à parler de la gazelle et de
    l’alouette
    Cinquièmement – l’ennui pendant les nuits d’hiver
    Sixièmement – un échec flagrant de pouvoir chanter…
    /…/

    Qui suis-je pour vous dire
    ce que je vous dis?
    Qui suis-je ?

    L’inspiration aurait pu me manquer
    et l’inspiration est la chance des solitaires.
    Le poème est un coup de dés
    sur le damier de l’obscurité
    Il rayonne ou ne rayonne pas
    et les paroles tombent
    telles des plumes sur le sable/
    /…/

    Qui suis-je pour vous dire
    ce que je vous dis?
    J’aurais pu ne pas être moi
    j’aurais pu ne pas être ici…

    L’avion aurait pu s’écraser
    un matin
    J’ai la chance d’être un lève-tard
    j’ai raté l’avion
    J’aurais pu ne pas connaître Damas, le Caire,
    le Louvre ou les villes enchanteresses
    /…/