Dieu existe-t-il? (2)

Maemray

par Maemray

31
1 024 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Pour savoir si Dieu existe ou non, point n'est besoin d'une rencontre personnelle avec le Créateur, la contemplation de son oeuvre suffit.

39 commentaires

Yerim1 : "Un concept est une idée. Et par définition, une idée peut être mauvaise ou fausse, il n'en reste pas moins qu'elle existe. "

Non, un concept est une idée particulière qui doit recouvrir une certaine réalité, ce qui n'est pas le cas de dieu. Vous-même ne semblez pas y voir plus qu'un mot...

Il ne suffit pas de créer un mot sensé recouvrir un concept pour donner une validité quelconque à un concept. Vous illustrez par cette façon de penser ce que je reproche le plus aux croyants : avec leurs notions vagues d'un surnaturel indéfini, ils justifient tout...

Contrairement à ce que dit le personnage de Dostoievski, si dieu existe comme on le décrit dans les livres sacrés alors tout est possible.
Par Philippe Aubé il y a 4 ans
Un dieu qui existe autant que des nombres entiers ni paires, ni impaires, voilà qui me va... Si c'est aussi la votre, vous êtes le parfait athée.
Par Philippe Aubé il y a 4 ans
2)
« Il ne suffit pas d'une définition pour assurer l'existence d'une notion, d'un concept, de quoi que ce soit. »

Si, justement. Je le répète : il ne faut pas confondre l’existence (exister) et l’essence (être)

Un concept est une idée. Et par définition, une idée peut être mauvaise ou fausse, il n'en reste pas moins qu'elle existe.
Dieu existe en tant que concept. Cela ne reviens pas à dire qu'Il est tel que défini par telle ou telle religion. Pour les athées, par exemple, Il existe en tant qu'être imaginaire créé par l'esprit humain pour se protéger de la peur de la mort.

Vous pouvez croire, de ce fait, que Dieu n'est ; pas là où les croyants pensent que Dieu est. Mais par là même, vous reconnaissez et utilisez le concept de Dieu.

Dieu existe donc en tant que concept.

Tout ceci est de l'épistémologie.
Par Yerim1 il y a 4 ans
1)
Tymophil : « Ainsi, si je définis un Truk comme ce qui est sans être, j'ai une définition mal formée. »

Mal formée, oui. Mais, du coup, ce Truk existe. Pour moi, par exemple, il existe en tant que vaine tentative de trouver un objet inexistant que l’on pourrait définir.

« De même, définir les nombres entiers apaires comme les entiers positifs ni paires, ni impaires, débouche sur une notion vide. »

Une notion vide, oui. Mais une notion quand même ! Car si elle n’existait pas, comment pourriez-vous en parler ? Et a à plus forte raison, comment pourriez-vous alors savoir qu’elle est vide sans reconnaître son existence ?
Par Yerim1 il y a 4 ans
Yerim 1 : "Quand je dis que Dieu existe, c’est parce que nous en avons une définition. En elle-même, elle constitue une preuve d’existence de ce qu’elle défini. "

Encore faut-il que la définition soit "bien formée" et qu'elle ne recouvre pas une notion vide. Ainsi, si je définis un Truk comme ce qui est sans être, j'ai une définition mal formée. De même, définir les nombres entiers apaires comme les entiers positifs ni paires, ni impaires, débouche sur une notion vide.

Donnez votre définition de dieu que nous jugions de la qualité de cette définition... Il ne suffit pas d'une définition pour assurer l'existence d'une notion, d'un concept, de quoi que ce soit.
Par Philippe Aubé il y a 4 ans