Sciences-po-sergefarnel_rwanda

newsinfonews
10
1 376 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La France va-t-elle devoir contribuer à réparer son implication dans le génocide d'un million d'êtres humains ? Sujet d’actualité ô combien brûlant depuis la publication, le 5 Août dernier, du rapport de la commission Mucyo sur l’implication de la France officielle dans le génocide des Tutsi du Rwanda.

A l'occasion d'une intervention à Sciences-Po Paris, dans le cadre d’un colloque sur la réparation du crime de génocide, Serge Farnel explique en quoi la stratégie du déni est ou non en mesure d'empêcher que soient effectuées les réparations tant attendues par les victimes de ce génocide.

Le conférencier en aborde ainsi les différentes formes, dont celle consistant à nier la participation active de la France officielle de l'époque dans le Crime des crimes.

Il aborde également, de façon prémonitoire, le "déni de légitimité" de la Commission Mucyo, seule façon de tenter de disqualifier son rapport qui a l’inconvenance de consigner des témoignages accablants relatifs à la participation active de l’armée française dans le génocide à l’encontre des Tutsi.

Pour avoir assisté, à Kigali, à l'ensemble des auditions des "témoins de fait" de la commission rwandaise, l’expérience de Farnel dépasse la simple lecture de son rapport.

Une commission qu'il a également accompagnée sur les collines rwandaises de Bisesero à la rencontre de témoins, victimes et génocidaires, de ce qui a été, à l’instar de la révolte du ghetto de Varsovie, un des rares moments de révolte organisée des Tutsi face à leur mort programmée.

Le conférencier précise enfin les compétences des différentes juridictions nationales ou internationales susceptibles de traduire de hauts dirigeants français en justice, eu égard à ce qui est reproché à la France officielle, ce notamment au sein du rapport Mucyo.

Une intervention qu'on gagnera donc à écouter dans la perspective d'une suite judiciaire fondée sur le contenu de ce rapport.

1 commentaire

On the Move
Par myfriendsandme il y a 5 ans