Advertising Console

    BMP-3

    Repost
    tigreblanc45

    par tigreblanc45

    27
    5 996 vues
    Le BMP-3 est le dernier de la famille des véhicules de combat d'infanterie soviétique BMP (qui signifie en russe Boyevaya Mashina Pekhoty - Боевая Машина Пехоты, littéralement "véhicule de combat pour l’infanterie").

    Le BMP-3, introduit en 1990, est le successeur des BMP-1 et BMP-2. Il est armé d’un canon de 100mm pouvant tirer soit des obus à fragmentation soit des missiles antichar, d’un canon à tir automatique de 30 mm et d’une mitrailleuse de 7,62 mm, tous montés sur la tourelle du char.

    Le BMP-3 est capable d’engager des cibles distantes de 4 kilomètres avec ses missiles antichar avec une probabilité de toucher de 80% environ (à titre de comparaison, le char M1 Abrams américain obtient, pour la même distance, une probabilité de toucher de 50% avec son canon). Le missile antichar présente néanmoins l'inconvénient d'être facilement repérable et de voler lentement (12 secondes de vol à portée maximale), ouvrant ainsi la possibilité à la cible de se déplacer pour esquiver l'attaque. Un char de combat pourra même riposter avec son canon dont le projectile bien plus rapide détruira le BMP3 avant que son missile l'atteigne. Celui-ci privé du guidage de son système de lancement ratera alors sa cible. Les missiles antichar ont une portée minimale d'environ 100 mètres, en dessous de cette distance, seuls les obus à fragmentation, inefficaces contre les chars, peuvent être employés.

    Selon le constructeur, toutes les armes du véhicule peuvent tirer avec la même efficacité à l’arrêt ou en mouvement. Il semble que cette capacité ait été démontrée durant l'évaluation compétitive des Émirats arabes unis en 1991.