Advertising Console

    RUSSIE-BAIYKONOUR

    Repost
    STEVEN

    par STEVEN

    392
    374 vues
    Le programme Cosmos met en lumière une diversification progressive de l'astronatique soviétique qui, antérieurement à ce programme, n'avait utilisé qu'un seul cosmodrome (Baykonour), un seul lanceur (la fusée de Korolev) et une seule piste (azimut de 46° conférant aux orbites une inclinaison de 65°).
    Dans une première phase, le programme Cosmos utilisa un second cosmodrome (Kapustin Yar) et la fusée lance-Cosmos pour mettre en orbite des satellites légers.
    Puis, depuis Baykonour, de nouvelles pistes furent créées et la fusée lance-Proton utilisée occasionnellement, tandis que depuis Plesetsk, des pistes multiples allaient voir le jour.
    Mais après avoir eu recours à de très nombreux noms pour désigner des engins (Spoutnik, Lunik, vaisseaux cosmiques Korabl, Vostok, Voskhod, stations interplanétaires automatiques) au temps ou ils n'avaient eu qu'un modèle de fusées et sur une piste, les Soviétiques décidaient de dénommer Cosmos tous les satellites correspondant à ces nouveaux programmes, obligeant les spécialistes à de très subtiles exégèses.
    La plupart des 326 satellites lancés au cours des huit premières années du programme Cosmos relèvent de ces dix catégories que nous classons ci-après dans leur ordre chronologique (en mentionnant le premier satellite de chaque série.