Advertising Console

    I Muvrini * Ùn ti ne scordà * Forest National Bruxelles 05

    Repost
    musiclover4

    par musiclover4

    1,6K
    11 802 vues
    "Curagiu" 1995

    « Nous ne serions rien sans ce petit village de Tagliu Isulaccia où nous avons appris les premières sources, les premiers gestes, les premiers mots prononcés et chantés à nos cœurs … Nous ne serions rien sans ces chanteurs qui bien avant nous ont fait résonner l’âme d’une terre au cœur du monde entier … Nous ne serions rien sans ces routes qu’un père et une mère nous ont apprises de labeurs et de dignité … là où le chant était cette ponctuation d’amour que l’on nous offrait sans rien demander en retour. »

    I Muvrini sont à l'origine d'un regain d'intérêt pour la culture corse et sa musique en particulier. Ceci est d'autant plus spectaculaire que le groupe s'est formé à une époque où les langues régionales étaient non-reconnues, voire réprouvées. Dans les années 80, s'ils chantaient des polyphonies traditionnelles (dont des paghjelle), ils ajoutaient à leur répertoire des chants contestataires. Ils ont d'ailleurs été victimes de plusieurs arrêtés municipaux leur interdisant de se produire dans certains villages corses.

    --

    Et si tu veux ce soir
    t’en aller
    Alors va mon bateau
    Va naviguer
    Navigue ce soir
    Ne t’arrêtes pas
    Porte l’amour
    Ne t’arrêtes pas
    Sème la vie
    Ne t’arrêtes pas
    Salue tous les nôtres
    Qui sont là-bas
    Et tous les autres
    Ne les oublie pas
    Va
    Et n’oublie pas le jour
    Et n’oublie pas le jour
    De ton retour
    N’oublie pas
    N’oublie pas

    --

    È s'è tù voli
    Tù voli andà
    U mio battellu
    À navicà
    Stasera voca
    Pè issi quallà
    Porta l'amore
    È lu campà
    Salutami li nostri
    Chì sò da mare in dà
    È tutti l'altri
    Ùn ti ne scurdà
    Vai
    È ùn ti scurdà
    È ùn ti scurdà
    Di u to vultà
    Vai
    Ùn ti ne scurdà
    Ùn ti ne scurdà ...