Advertising Console

    Crise Bancaire ou Financière

    Reposter
    Résistance Identitaire

    par Résistance Identitaire

    100
    1 103 vues
    En Avril 2008 les pays du G8 avaient appelé les Banques à annoncer toutes les pertes Réelles, sous 100 jours !

    Un mini ultimatum qui fin Juin 2008 ne verra aucun bilan annoncé par les grandes Banques, bien au contraire...

    L'enjeu semble bien de sauver désormais les banques d'investissements qui sont aussi, souvent, nos banques de dépôt !!!

    Les opérations des Banques centrales, pour combler des vides colossaux suffiront-elles à rassurer les Marchés ?

    La faillite de plus de 5 000 Banques et assimilés (annoncée par certains) est-elle commencée ?

    Pour calmer les marchés et notamment le marché monétaire après la faillite de Lehman Brothers, les banques centrales sont intervenues massivement ce lundi.

    En première ligne, la Fed, la Réserve fédérale américaine, a injecté les liquidités dont les banques avaient besoin pour se refinancer là hauteur de 70 milliards de dollars via deux opérations de refinancement au jour le jour. La première était de 20 milliards face à une demande de 160 milliards, la seconde de 50 milliards pour une demande de 109,5 milliards de dollars.
    Sur ce total de 70 milliards, 48,742 milliards ont été alloués en échange de titres adossés à des crédits immobiliers, à l'origine de la crise financière actuelle avec les fameux crédits hypothécaires à haut risque dit "subprime".

    De son côté, la Banque centrale européenne (BCE) a injecté ce lundi 30 milliards d'euros de liquidités sur le marché monétaire de la zone euro. La demande a été forte: 51 établissements ont demandé des crédits pour un montant total de 90,27 milliards d'euros, selon un communiqué de la BCE destiné aux marchés.

    De son côté, la Banque d'Angleterre (BoE) n'est pas restée inactive. Elle a offert lundi 5 milliards de livres (6,3 milliards d'euros) pour répondre à l'inquiétude des marchés, et ils se sont arrachés. Avec cette somme, la banque centrale n'a en effet pu servir que 20,75% de la demande (24,1 milliards de livres).