Advertising Console

    L'épreuve de la maladie

    Repost
    Anti-shirk Anti-shi'a

    par Anti-shirk Anti-shi'a

    62
    4 212 vues
    بسم الله الرحمن الرحيم

    Le prophète a dit : « Tout mal qui atteint le musulman, s'agit-il d'une lassitude, d'une maladie ou d'une angoisse, même d'une piqûre d'épine, lui vaut de la part de Dieu une rémission de ses péchés. » (Boukhari & Mouslim)

    Le prophète a dit : « Quand un serviteur tombe malade ou part en voyage, Dieu lui inscrit l'équivalent de ce qu'il faisait (comme œuvres bonnes) à résidence en étant sain » (Boukhari & Abou Daoud)

    Le prophète a dit : "Quand un serviteur tombe malade, Dieu lui envoie deux anges et les charge de voir ce que dira ce malade à ceux qui viennent lui rendre visite. S'il loue Dieu, ils rapportent ceci à Dieu qui en est informé. Dieu ensuite dit « Si mon serviteur meurt, Je me chargerai de l'introduire au Paradis. S'il s'en remet, Je lui substituerai une chair meilleure et sang meilleur que le sien et lui pardonnerai ses péchés. " (Malik & Abou Ad-Dunya)

    « Tout croyant, touché par quelque maladie, verra Dieu s'en servir pour lui pardonner ses péchés » (Tabarani et Al-Hakim)

    La permission de dire "Je suis souffrant"

    Qàsim Ibn Mouhammad rapporte : "'Aïcha (رضي الله عنها) a dit une fois : "Oh quel mal de tête!"
    Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit alors : "C'est à moi plutôt de dire : "Quel mal de tête!""". (Al-Boukhâri)

    Ibn Mas'oûd (que Dieu l'agrée) a dit : "Je suis entré chez le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) alors qu'il souffrait de la fièvre. Je le touchai et lui dis : "Tu sembles souffrir beaucoup".
    Il dit : "Effectivement je souffre comme deux d'entre vous"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

    Le devoir de se soigner tout en sachant que la guerrison ne vient que de Dieu

    Dieu dit : « et quand je suis malade, c'est Lui qui me guérit. » (26/80)

    Le prophète a dit : « Dieu a fait les maladies. Il a accordé à chaque maladie un remède, ne vous soignez pas par ce qui est illicite. » (Abou Dawoud)