Advertising Console

    Etretat, le parfum du 19ème

    Repost
    4 833 vues
    On retrouve rue Guy-de-Maupassant, et à proximité de l'ancienne maison de ce dernier, le cabinet de travail de Maurice Leblanc, un ermitage à colombages, entouré d'un jardin à la française. L'écrivain devait y résider plus de vingt ans et le racheta en 1918. Il le baptisa Le Clos Lupin, en hommage à son héros. Il fut réquisitionné par les nazis. Vendu en 1952 puis racheté par Florence Boespflug, petite-fille de Maurice Leblanc, en 1998. Le manoir devint alors un musée qui, depuis son ouverture (1999 et 2004), a attiré plus de 125 000 visiteurs.

    L'intrigue du roman "L'Aiguille creuse", qui est un épisode d'Arsène Lupin, se déroule en partie à Étretat.

    http://www.seine-maritime-tourisme.com/
    http://www.seinemaritime.tv/