Advertising Console

    Hiroshima Moustaki

    Reposter
    8 257 vues
    Des enfants y ont fondu dans les bras de leurs mamans.

    " Par la colombe et l'olivier,
    Par la détresse du prisonnier,
    Par l'enfant qui n'y est pour rien,
    Peut-être viendra-t-elle demain.

    Avec les mots de tous les jours,
    Avec les gestes de l'amour,
    Avec la peur, avec la faim,
    Peut-être viendra-t-elle demain.

    Par tous ceux qui sont déjà morts,
    Par tous ceux qui vivent encore,
    Par ceux qui voudraient vivre enfin,
    Peut-être viendra-t-elle demain.

    Avec les faibles, avec les forts,
    Avec tous ceux qui sont d'accord,
    Ne seraient-ils que quelques-uns,
    Peut-être viendra-t-elle demain.

    Par tous les rêves piétinés,
    Par l'espérance abandonnée,
    À Hiroshima, ou plus loin,
    Peut-être viendra-t-elle demain,
    La Paix ! "