Octobre 1961

trotsky-1917

par trotsky-1917

38
2 043 vues
OCTOBRE 61

Je me souviens des drapeaux algériens
Dans le maquis luttant contre l’occupant.
Je me souviens, à Alger, à Oran
Les résistants abattus comme des chiens.
Les hommes de l’ombre criaient indépendance.
Les femmes de l’ombre criaient indépendance.

Octobre 61
Octobre rouge, Octobre noir.

Je me souviens, il pleuvait sur Paris.
Des visages durcis marchaient pour l’Algérie.
Qui a vu les corps flotter dans la Seine ?
Nuit des longs couteaux, vive le FLN !
Ils ont lâché leurs chiens, charognes !
Martyrs algériens, Charonne !