Ne restons pas muets face aux violences conjugales

85 517 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Olivier Dahan avec TBWA\Paris met en images les violences conjugales pour Amnesty International.

Olivier Dahan a réalisé un film de 2 minutes 30 qui met en scène les violences conjugales et incite les témoins de ces violences à réagir.

Ce film, conçu par TBWA\Paris, soutient la campagne d’Amnesty International sur les violences faites aux femmes. L'objectif de ce film est de provoquer une prise de conscience de la réalité de ce problème en France, du rôle important de chacun d’entre nous et de la responsabilité du gouvernement pour y mettre un terme.

En détournant les codes du muet, ce film amplifie l’horreur du silence qui entoure trop souvent les violences domestiques souligne l’importance d’oser dire "stop" pour briser ce silence insoutenable. Le message final "En France, 1 femme décède tous les 3 jours suite aux violences conjugales" veut mettre un terme à l’idée reçue selon laquelle la violence contre les femmes fait partie d’un passé révolu, pour inciter chacun à réagir.

Sensible à l’importance de la campagne et attiré par la qualité artistique du projet, Olivier Dahan a immédiatement accepté de réaliser ce film mettant avec brio son art au service de ce film publicitaire. Répondant à l’invitation du réalisateur et désirant soutenir ainsi l’action d’Amnesty International, Clotilde Courau, Didier Bourdon et Claude Perron ont mis à leur tour leur talent au service de la force du film, en incarnant des personnages que l’on pourrait croire tout droit surgis du passé mais qui se révèlent être effroyablement contemporains.

http://www.amnesty.fr/violences_conjugales

62 commentaires

cela a été confirmer!oui!
Par mohamed Drici il y a 3 ans
Malheureusement, le point de vue d'Amnesty est de plus en plus unilatéral, voire carrément sexiste. Tout le discours entourant le phénomène de la violence domestique néglige délibérément de mentionner que la violence n'a pas de sexe. Les victimes masculines méritent autant d'attention et de service que les dames dans la même situation. La réalité sociale est cependant bien différente. Alors que les ressources offertes aux victimes féminines foisonnent, les hommes doivent se débrouiller seul en plus de composer avec la stigmatisation de l'homme incapable d'établir son autorité et d'être reconnu dans son statut de victime. Tout le reste n'est que vile propagande enrobée dans un délire idéologique sans ancrage dans la réalité sociale et discrédite définitivement les porteurs du message.
Par Dycotin il y a 3 ans
trop bonne video^^ .. ... ,
Par lovinggirl4 il y a 3 ans
i have faith in you man anyone want to chat with a cutie like me^^? :))
Par loveelybabi87 il y a 3 ans
ça ne sert a rien de s'énerver !
Par Le designer il y a 3 ans