Advertising Console

    Crocodile du Nil - Technique de chasse

    Reposter
    Latrodectus mactans

    par Latrodectus mactans

    47
    81 375 vues
    Parfaitement dissimulés, les crocodiles attendent généralement que d'autres animaux s'approchent de l'eau pour les attaquer. Le bond final, obtenu par une poussée des pattes postérieures, peut propulser très loin le crocodile sur la rive, et d'un coup de queue, ils peuvent élever leur mâchoire à plus de 1,50 m de haut pour attraper un oiseau.

    Les buffles, les zèbres ou les antilopes constituent les proies idéales, d'autant plus que la boue glissante et les escarpements des rives rendent généralement la fuite plus difficile.

    D'une foudroyante attaque, les crocodiles attrapent leur proie d'un seul bond, la douleur de la morsure tétanisant les victimes qu'ils maintiennent le plus souvent entre leurs puissantes mâchoires et entraînent sous l'eau où elles périront noyées. Au milieu de grands rassemblements de proies, certains crocodiles de taille cherchent simplement à utiliser leur tête ou leur queue comme une massue et à emporter leur futur repas vers la rivière sans retour.

    La technique d'approche est globalement la même pour tous les crocodiles, mais certaines espèces ont développé des particularités étonnantes. Les grands crocodiles par exemple, ont su largement tirer profit de l'habitude territoriale de certaines espèces. Lors des migrations saisonnières de troupeaux d'herbivores africains tels que les gnous, les crocodiles sont fidèles au rendez-vous: les gnous utilisant les mêmes gués d'année en année, l'affût n'est même plus nécessaire.
    Certains ont pris l'habitude de stationner à l'emplacement précis des frondaisons arborées où vivent les colonies de renards volants. Il lui suffit de bondir hors de l'eau chaque fois que l'un d'entré eux passe à sa portée.

    En matière de stratégie de chasse, le Crocodile du Nil apparaît comme étant l'espèce la plus performante.