Advertising Console

    Le baiser mortel de la veuve noire

    Reposter
    Latrodectus mactans

    par Latrodectus mactans

    47
    60 187 vues
    L’espèce Latrodectus hasselti est endémique à l’Australie, c’est une proche parente de la célèbre veuve noire d’Amérique du Nord. La femelle est considérée comme dangereuse, contrairement au mâle, car sa morsure peut être mortelle pour l’homme. En amour, eh bien... c’est la même chose : son baiser est mortel !

    La femelle s’accouple parfois avec plusieurs mâles. Tous le savent : il leur faudra sans doute se sacrifier pour parvenir à l’acte. Le scénario est toujours le même. L’énorme femelle est sur sa toile et le petit prétendant courageux vient se glisser sur la face ventrale de son abdomen. Alors, il insert l’un de ses deux pédipalpes (organes copulateurs logés sur la tête) au niveau de l’ouverture génitale de la femelle jusque dans la spermathèque correspondante. En effet, la femelle possède deux spermathèques. Ce sont des organes qui lui permettent de stocker le sperme. L’intérêt d’une telle anatomie ? Eviter qu’un mâle ne prenne l’avantage reproducteur sur les suivants… Après quelques secondes, le mâle exécute une sorte de pirouette et se retrouve directement entre les crochets de la femelle !

    La plupart du temps, cette dernière n’hésite pas une seconde. Elle perce l’abdomen du mâle et commence à le dévorer à l’aide de puissantes enzymes digestives alors que le malheureux termine le transfert de son sperme dans l’organisme de sa partenaire. Et puisqu’il a tendance à laisser son palpe reproducteur à l’intérieur de la spermathèque bloquant l’entrée comme une ceinture de chasteté, avoir deux spermathèques permet à la future maman de sélectionner le père de son choix pour sa progéniture, l’autre spermathèque étant encore libre.