Deux Caracals pour les forces spéciales et les évacuations

Découvrir le nouveau player
Philippe Juvin
28
9 676 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Le moral des soldats français est excellent. Et je ne fais pas de propagande à deux sous, c'est vrai. Très professionnels. Pas d'excités. Conscients du danger et réfléchis dans leur conduite. En revanche, nous pèchons par notre matériel. Parfois en qualité, parfois en quantité. Exemple de ces très beaux engins, les caracals, filmés aujourd'hui sur la DZ au moment où ils emportaient des forces spéciales. Petite question : de combien d'exemplaires disposons-nous en Afghanistan ? A la fois pour aller chercher les blessés sur le terrain et pour participer aux opérations militaires (car ces hélicoptères peuvent à la fois faires des évacuations sanitaires et emporter des combattants dans des zones de combat). Deux… Oui, deux seulement, sachant qu'ils opèrent ensemble pour des raisons tactiques, l'un protégeant l'autre avec ses mitrailleuses de coté que l'on aperçoit sur la vidéo. La disponibilité en hélicoptères est donc incroyablement insuffisante. Cette faiblesse de l'armée française n'est donc pas une légende. Je donne cette information parce qu'elle ne trahit pas de secret. Et parce qu'elle témoigne des insuffisances d'équipement pointées par le livre blanc. Ce qui illustre ce que j'ai appelé la philosophie et la nécessité du livre blanc : moins de chair à canon, plus de matériel. Deux caracals, à se partager, pour tout le theatre afghan …. La quatrième armée du monde dit-on ? Illustration par une conséquence heureusement sans gravité : Il y a quelques jours, deux soldats français blessés sont restés plus longtemps que prévu dans un hôpital américain car nous n'avions pas de moyens aériens disponibles pour les récupérer. Vivement l'application du livre blanc.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.