Advertising Console

    Autocritique

    Reposter
    Matthieu Laville

    par Matthieu Laville

    132
    637 vues
    Vieille chanson, qui date de juin 1997... Vieux style (si on peut parler de style...) plus subversif et moins politiquement correct, des souvenirs (vieux aussi) quand on la jouait avec les copains... J'ai retouché qqs paroles, actualité oblige ! C'est enregistré à la va-vite.
    Elle correspond, à mon état d'esprit ce soir !
    Merci à tous le fidèles pour les commentaires réguliers et les encouragements : ça me booste car c'est difficile de trouver des dates pour jouer à Cherbourg !!!

    Autocritique

    Pour faire une chanson engagée
    Il faut choisir un thème concret
    Tortures goulags misère immonde
    Massacres et famines au tiers monde
    Deux trois accords une guitare
    Pour gueuler qu’y en a marre
    Mais avant mais avant
    Il me faudra montrer mon cœur
    En chantant en chantant
    Pour les pauvr’ des restos du cœur

    Et si je ne gagne pas mon pain
    Sur le dos de quelques Maliens
    Y m’ reste encore la Tchéchéne
    Le Tibet ou la Birmanie
    La pauvreté hexagonale
    Et les martiens c’est moins banal
    En espérant espérant
    Avoir une recette assurée
    Mais c’est payant c’est payant
    D’ sombrer dans la facité

    Après ce tour de chant complet
    Aucun doute je s’rai adulé
    D’un public d’ jeunes utopistes
    Pseudo intello-révolistes
    Les journalistes s’ront à mes pieds
    J’ sponsorisai les réprouvés
    C’est grisant c’est grisant
    De lire son nom dans le journal
    C’est tentant c’est tentant
    D’avoir une portée nationale

    Post-scriptum veuillez m’excuser
    Je suis distrait j’ai oublié
    Les handicaps les maladies
    Catastrophes naturelles aussi
    Mais pour cela pas de panique
    Il y a Lourdes et ses cantiques
    Les clients les clients
    De tous ces chanteurs engagés
    C’est marrant c’est marrant
    Sont les mêmes que ceux des curés