YOTA-Interview #1

Association T.C.A.P.
22
418 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Première partie de l'interview de YOTA, enregistrée à l'occasion des 10 ans de l'association T.C.A.P.

POÉSIE DU BESTIAIRE, BALLADE IMAGINAIRE

En quittant la feuille pour la première fois à l’age de 13 ans, je n’imaginais pas alors les possibilités et les contraintes de la 3D.

Fort de ma jeune expérience, je me suis borné à créer des oeuvres originales faisant écho à mon chant intérieur. Commençant par les thèmes du bestiaire et du regard, je travaille les objets et divers matériaux en mélangeant plusieurs techniques.

Le fait de récupérer des objets vieillis, usés et utilisés, apportent d’emblée toute l’histoire de ceux-ci, le discours d’un objet neuf est tout autre, mais tous deux sont utilisés dans ma démarche.

En effet je crée, j’invente à partir de ce qui existe déjà, je réinvente un monde et un langage poétique propre à ma condition de rêveur idéaliste.

Influencé par mes pairs, le cinéma, la musique et les écrits, à la manière de Tarentino, je fais mes oeuvres en empruntant ça et là aux objets et à l’air du temps des thèmes qui me plaisent pour en faire une sorte de patchwork sculptural qui a une identité propre.

La sculpture donne la possibilité de voir de différents points de vue la même chose et permet de se déplacer, de bouger et de ne pas rester figer sur l’apparence du premier plan.

0 commentaire