Advertising Console

    Police, Roxane for ever

    Repost
    Philippe philippe lazare

    par Philippe philippe lazare

    118
    3 033 vues
    Nous l'avions attendu ce titre, ce moment magique où Marseille aurait pour Police les yeux de Roxane. Et il est venu, en premier rappel avec un concert tout à fait sympathique, plein de nostalgie et d'énergie pure au Stade Vélodrome. Bernard Lavilliers devant moi était un peu saoûl et malgré tout très lucide quand il évoquait le fait que le batteur avait tout assimilé, des sons jamaïcains au rock. Il racontait un concert de Police où il était en 1979 à New-York au Metropole et où le groupe qui faisait ce jour-là la première partie d'une formation genre ZZ Top s'était fait huer. Stewart, qui avait revêtu pour les rappels un maillot de l'OM floqué à son nom était génial dans sa dentelle de sons. Sting, avec son visage de Christ qui s'est arrêté à Phocée, ses milliers d'apôtres et sa vieille basse râpée, mille fois égratignée comme autant d'histoires sur le bois, poussait sa voix dans ses derniers retranchements, étirait les morceaux à loisirs et c'était bath. Roxane, c'était comme un karaoké géant.