Advertising Console

    Malik Oussekine

    Reposter
    Regards 2 Banlieue

    par Regards 2 Banlieue

    29
    960 vues
    Le 6 décembre 1986, après une manifestation d’étudiants et lycéens contre le projet Devaquet dans le Quartier latin, les voltigeurs prennent en chasse les jeunes présumés « casseurs » qu’ils croisent. Malik Oussekine, apparemment étranger, sera poursuivi et battu à mort. Vingt ans plus tard, une plaque commémorative est déposée par le maire de Paris, cependant il n’est nullement précisé que le jeune Oussekine décéda suite aux coups de matraque qu'il reçut de la police.