Barry White_What am I gonna do with you

Découvrir le nouveau player
Retrozik

par Retrozik

1
2 993 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Barry se construit ainsi une solide réputation d'arrangeur et de producteur, ce qui lui permet de rejoindre les marques Mustang et Bronco de Bob Keene. Malgré ses lacunes en solfège, Barry à une incroyable faculté à percevoir dès la première écoute le détail qu'il faut changer. Une de ses autres qualités est la fidélité, il fait appel à Gene Page un orchestrateur rencontré pendant l'enregistrement de 'Harlem shuffle'. Son salaire est alors de quarante dollars par semaines. White travail alors avec le quartette de Bobby Fuller, puis avec les chanteuses Viola Willis et Felice Taylor. Cette dernière rencontre un petit succès début 1967 avec le titre 'It may be winter outside (but in my heart it's spring)'. Son single suivant 'I feel love commin' on' s'installe dans les premières places des hit-parades en Angleterre.

Après une tentative ratée en tant qu'interprète avec le 45-t 'All in the run of a day', Barry revient à la production, malgré les difficultés depuis la fermeture de Mustang/Bronco en 1968. S'en suivent alors quatre années de galères, nourrissant à peine sa femme et ses quatre enfants.

Heureusement, en 1969, il rencontre un trio de choristes, les Croonettes. Il devient alors leur manager, il les renomme d'abord Love Unlimited et leur fait enregistrer un premier single intitulé 'Walkin' in the rain with the one I love'. Le single publié par UNI sous-marque de MCA remporte un énorme succès. Malheureusement pour White, Ress Regan son contact chez UNI, quitte la compagnie pour 20th Century. Barry ne peut pas le suivre car Love Unlimited est encore sous contrat. Ress pousse alors Barry à devenir chanteur sur ses nouvelles créations. Barry était terrifié à l'idée de chanter et il lui fallut trois mois pour se décider.
la suite de : http://www.dailymotion.com/Retrozik/video/x5keg1_barry-whitenever-never-gonna-give-y_music

0 commentaire