Barry White_Never never gonna give ya up

Découvrir le nouveau player
Retrozik

par Retrozik

1
9 872 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Barry White est né le 12 septembre 1944 à Galveston, ville du Texas aux Etats-Unis. Il émigre dans le ghetto de Watts à Los Angeles à l'âge de six mois avec sa mère et son frère. Sa mère musicienne le pousse, il débute le piano à cinq ans, entre à huit ans dans la chorale de son église baptiste. Il en devient organiste deux ans plus tard. Il découvre le studio pour la première fois à onze ans comme pianiste de "Goodnight my love (Pleasant dreams)", un hit du spécialiste de la ballade Jesse Belvin. Il partage sa jeunesse entre la musique et les rues du ghetto, il écope alors de quatre mois dans une maison de redressement pour avoir volé les roues d'une Cadillac. Dès sa sortie fin août 1960, un groupe vocal, les Upfronts, lui propose de poser sa voix de basse sur leur premier 45-t pour le label Lummtone début septembre.

Le titre 'Little girl' passe inaperçu sur les ondes afro-américaines de Los Angeles mais cette expérience scelle définitivement le destin de Barry avec le monde des studios. L'aventure continue pendant deux ans avec ce groupe mais sans succès malgré des douzaines de singles et les scènes des clubs. Ses expériences avec les Atlantics sur le titre 'Home on the range' en 1960 ou encore avec les Majestics ne donnent rien non plus. La première reconnaissance de son talent viendra en fait d'un enregistrement auquel il participe en tant qu'arrangeur sur le titre 'Harelm shuffle' du duo Bob & Earl en 1964. En effet le morceau se place dans le Top 50 Pop cette même année. Deux ans plus tard Barry récidive avec l'arrangement du titre 'The Duck' de Jackie Lee alias Earl Nelson qui rencontre aussi un franc succès.......

LA SUITE BIENTÖT .

2 commentaires

I hope God blessed you, you are missed....
Par Dennisbruce11 l'année dernière
.. Hahaha super bonne ;)
Par annkfraensi il y a 4 ans