Advertising Console

    Appel d'Edgar Morin pour les biens communs

    Reposter
    Voix du Net

    par Voix du Net

    10
    15 248 vues

    11 commentaires

    LIBERTARIO
    VOIR AUSSI FRANCOIS XAVIER VERSCHAVE ET FRANCOIS LILLE POUR LES BIENS COMMUNS
    Par LIBERTARIOIl y a 7 ans
    karmaipolis
    Dommage qu'un intellectuel comme Morin ne soit pas plus écouté. Il est vrai qu'à leur du tout calcul, le don est bien isolé. Pour ceux qui voudraient approfondir le don,suivez les conseils de derbleuereiter, vous pouvez aussi lire sur le net les publications du Mauss permanent sur http://www.journaldumauss.net/
    Bonne lecture à tous les curieux
    Par karmaipolisIl y a 8 ans
    bertrand-mOgendre
    J'écoute ; je compose ; je ne donne rien.
    Je reçois.
    Recevoir la parole de celui que tu écoutes, avec l'intérêt non dissimulé de ton besoin de découverte, t'offrira la plus belle des récompense.
    Je ne pense pas qu'il y ai des choses à rendre, car la disponibilité d'esprit sous entend, la conscience de l'universalité.
    Par bertrand-mOgendreIl y a 8 ans
    derbleuereiter
    Il ne faut pas oublier que Edgar Morin est un sociologue. il parle d'un concept développé par Marcel Mauss dans la première partie du 20éme siècle. le concept de don qui se retrouve ans beaucoup de culture est une succession de trois obligations : donner, accepter de recevoir et rendre.
    pour en savoir plus à ce propos avant de distiller des analyses sans grande portée, je vous conseille de lire entre autres:

    L'enigme du don, de Maurice Godelier (anthropologue)

    Anthropologie du don, d'Alain Caillé (socio anthropologue du MAUSS: mouvement anti utilitariste en science sociale)

    L'esprit du don, de Jacques T. Godbout

    a propos d'edgar morin, regardez cet excellent film : Chronique d'un été.
    Par derbleuereiterIl y a 8 ans
    NicoQS
    @eliot_980 : Edgar Morin ne parle pas du don comme charité, mais comme développement du désir mutuel de donner et de recevoir. Le don étant vu comme mutuel, il n'y a pas une personne qui donne et une autre qui reçoit (ça c'est la charité). Il y a un réseau de personnes qui développent leur désir de vivre-ensemble et de partager. C'est donc un discours qui prône un état d'esprit d'ouverture aux autres, favorisant la prise de conscience de l'injustice, et évidemment pas un discours qui la cautionne.
    Par NicoQSIl y a 8 ans
    Voir plus de commentaires