Raoul Servais

Cinergie Cinergie.be
136
2 237 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Devenu une figure emblématique de la culture belge, Raoul Servais n'a eu de cesse de se réinventer, et de pousser l'animation dans ses retranchements, au cours d'une carrière qui se trouve aujourd'hui résumée dans une indispensable "Intégrale des Courts Métrages", un DVD événement que Cinergie peut vous faire gagner ce mois-ci. Fort d'une carrière de plus de quarante ans, Raoul Servais reste une personnalité pleine de projets et d'envies, un homme charismatique, poli et blagueur avec qui nous avons remonté le fil du temps.

"Je déroulais les films format 9,5mm qui appartenaient à mon père, et je voyais ces centaines d'images avec une infime différence entre elles. J'avais compris qu'il fallait beaucoup de dessins, mais pas comment, quand mon père se mettait à tourner la manivelle de son projecteur Pathé Baby, ils venaient à la vie. (…) Au point que je me souviens que j'avais emprunté une caméra 8mm et j'avais disposé une série de dessins à terre, pris la caméra et m'étais baladé le long des dessins. Au retour du labo, grande déception puisque ça ne donnait qu'un stupide panoramique sur des dessins immobiles!". Une anecdote pleine de présages puisque c'est cette incrédulité qui va pousser Raoul Servais à explorer par lui-même la technique de l'animation dans toutes ses dimensions, au fil des courts-métrages. A l'époque, "ce qu'on trouvait en Belgique en matière d'animation c'était surtout de pâles imitations de Walt Disney. Ayant reçu une formation de peintre dessinateur, je connaissais tout de même un peu les possibilités de l'art contemporain et je me disais qu'on devrait pouvoir s'inspirer de la peinture contemporaine. J'ai alors commencé à réfléchir à un style différent, et les premiers films sont nés, avec des moyens de fortune". Et cette exploration le mènera jusqu'à créer sa propre technique, la servaisgraphie.
http://www.cinergie.be/entrevue.php?action=display&id=21

0 commentaire